Maroc: 5.000 manifestants à Marrakech pour la démocratie, contre le terrorisme

(Belga) Près de 5.000 personnes ont manifesté dimanche matin à Marrakech, à l'appel du Mouvement du 20 février qui réclame des réformes politiques, pour la démocratie et pour dénoncer l'attentat qui a frappé la ville le 28 avril.

"Non au terrorisme! ", "Un roi qui règne mais ne gouverne pas", "Pour une nouvelle Constitution", "Justice sociale", "Non à la corruption", pouvait-on lire sur les pancartes. Plusieurs slogans visaient deux hommes très proches du roi, Mounir Majidi, secrétaire particulier de Mohammed VI, et Fouad Ali el Himma. "Eloignez-vous de l'argent et de la politique", mentionnait une grande banderole, sous leur photo. "La vraie alternative, c'est une Constitution populaire et démocratique", scandaient des manifestants. Ceux-ci, majoritairement des jeunes venus de plusieurs villes du Maroc, se sont rassemblés dans le centre de Marrakech pour se diriger vers la place Jamâa El-Fna, visée il y a 10 jours par un attentat qui a fait 17 morts dont 13 touristes étrangers. La première manifestation de contestation a eu lieu le 20 février, d'où le nom du mouvement, dans le contexte des révolutions et troubles secouant différents pays arabes. D'autres ont suivi les 20 mars et 24 avril. (MDP)