Ben Laden: l'arrière-petit-fils de Geronimo proteste contre le nom de code

(Belga) L'arrière-petit-fils du chef Apache Geronimo a protesté jeudi contre l'utilisation du nom de code "Geronimo" pour l'opération militaire américaine qui a éliminé Oussama Ben Laden.

"Qu'on ait utilisé ce nom pour désigner l'opération commando ou Oussama Ben Laden lui-même, c'est une insulte et une erreur", a affirmé dans un communiqué le descendant du chef indien, Harlyn Geronimo, un ancien combattant du Vietnam. "Et baptiser une opération pour éliminer ou capturer Oussama Ben Laden du nom de Geronimo est un détournement de l'histoire qui est infamant pour un chef amérindien et un grand esprit humain". Harlyn Geronimo, dont le père a participé au débarquement sur la plage d'Omaha Beach en Normandie en 1944, a demandé au président Obama et au secrétaire de la défense Robert Gates d'expliquer comment avait-on pu arriver à "une utilisation aussi indigne du nom de (son) arrière-grand-père". Il demande même que le nom de Geronimo soit expurgé des documents officiels relatant l'opération au Pakistan. Plusieurs organisations indiennes se sont élevées ces jours derniers contre l'usage par les militaires du nom du chef apache pour désigner une opération visant à éliminer "un terroriste qui a tué des milliers de gens". Le chef Apache Geronimo est décédé en 1909 à l'âge de 90 ans, à Fort Sill (Oklahoma). Sous la promesse non-tenue que son peuple pourrait revoir ses terres, Geronimo s'était rendu à l'armée des Etats-Unis en 1886 et avait été détenu comme prisonnier de guerre pendant plus de vingt ans. (DGO)