Des options envisagées pour éviter les liecenciements secs aux Trois Suisses à Tournai

(Belga) Il n'y aura pas de licenciements secs dans les services des téléphonistes aux Trois Suisses à Tournai et des glissements vers un autre service sont envisagés pour éviter des licenciements dans le secteur de la logistique, ont annoncé jeudi soir les syndicats à l'issue d'une réunion de cinq heures avec la direction française.

Dans le cadre de la phase d'information du plan Renault, la CNE, la CGSLB et le SETCA ont rencontré le directeur général et le directeur du personnel. "Cette réunion a été scindée en deux parties. On a d'abord examiné le bilan de l'étude sur le service téléphonique. Jusqu'à présent, on parlait de 40 pertes d'emplois sur les 80 personnes occupées. Etant donné le nombre de prépensionnés et d'intérimaires à Tournai ainsi que la fermeture du central téléphonique de Luxembourg-ville (5 travailleurs), il n'y aura pas de licenciements secs", a expliqué Jean Peeters du SETCA. "Dans un discours rassurant, précisant que la restructuration était indispensable, la direction a ensuite abordé le secteur de la logistique. Initialement, 80 personnes allaient perdre leur contrat en Belgique mais pouvaient être recasées en France. Une autre solution a été envisagée. Puisqu'il fonctionne bien, le secteur de l'atelier de distribution publicitaire n'est pas concerné par la restructuration. La direction est cependant prête à accorder une prépension au personnel de ce secteur. Si l'on compte une dizaine de prépensionnés et les contrats intérimaires, on peut envisager un glissement du personnel du secteur de la logistique vers celui de la distribution publicitaire. On se revoit le 12 mai", a encore dit M. Peeters. La SA les "Trois Suisses" avait annoncé en février dernier une restructuration touchant 160 des 403 travailleurs à Tournai. (COR 816)