Grève des profs: l'absentéisme comparable à une grosse grippe

(Belga) L'absentéisme engendré par la grève des enseignants dans l'enseignement est, pour les écoles catholiques, comparable à celui d'une "grosse grippe", a estimé jeudi midi le Secrétariat général de l'enseignement catholique (SeGEC) sur base de chiffres propres.

"Environ une école sur trois est perturbée de façon significative dans l'enseignement fondamental et secondaire", affirme le SeGEC dans un communiqué. Dans le supérieur, seule une institution sur les 13 sondées est perturbée, alors que les centres PMS ne le sont pas du tout, ajoute la plate-forme de l'enseignement catholique. Le SeGEC a sondé 120 écoles primaires, 70 du secondaire, 13 établissements de l'enseignement supérieur ainsi que 17 centres PMS. "Certaines régions sont davantage touchées que d'autres, Liège tout particulièrement. La grève des transports en commun renforce l'absentéisme dans les écoles. De façon globale, cet absentéisme des élèves est plus faible dans le fondamental que dans le secondaire. Parmi les personnels grévistes dans l'enseignement secondaire, on constate une proportion importante de professeurs du 1er degré", ajoute le SeGEC. Du côté syndical, au contraire, la CGSP affirmait que des cours avaient été supprimés dans une très grande majorité d'écoles. Pour la CSC, le mouvement est "un succès", avec "des établissements en grève à 100%, d'autres à 85-90%". (VIM)