Grève des profs: des cours supprimés dans une très grande majorité d'écoles

(Belga) Des cours ne sont pas organisés dans "une très grande majorité" d'écoles en Wallonie et à Bruxelles à la suite de l'appel à la grève du front commun syndical, a assuré jeudi en milieu de matinée Pascal Chardome, le président de la CGSP-Enseignement.

Il était encore trop tôt jeudi matin pour obtenir des chiffres précis de la mobilisation gréviste. Ceux-ci viendront des directions d'écoles qui listent les absences. Les fédérations de pouvoirs organisateurs s'attelaient également à compiler les données. "Les échos sont très bons, on nous fait état d'une très grande majorité d'écoles où les cours ne sont pas organisés", commentait la CGSP. Le front commun syndical a appelé à la grève dans tous les réseaux et à tous les niveaux pour protester contre l'accord sectoriel 2011-2012 qui repousse les aménagements de fin de carrière (DPPR) de 55 à 58 ans et prévoit une revalorisation salariale et des moyens pour les conditions de travail jugés insuffisants. Les piquets de grève, "dissuasifs mais pas contraignants", ont reçu pour consigne de laisser entrer les élèves afin que l'accueil puisse être assuré. La CGSP n'a eu connaissance que d'un seul cas en région montoise où le piquet a tenté d'empêcher l'entrée des élèves, "mais cela a été rapidement réglé", a commenté M. Chardome. Les enseignants grévistes sont attendus par les syndicats en début d'après-midi pour manifester dans les rues de Liège, la ville des ministres de l'Enseignement Marie-Dominique Simonet (obligatoire) et Jean-Claude Marcourt (supérieur). (LEE)