France: une Belge soupçonnée d'avoir congelé son bébé a été inculpée et écrouée

(Belga) La mère de famille belge soupçonnée d'avoir congelé son nouveau-né après l'avoir mis au monde dans son appartement de Limoux, dans le sud de la France, a été inculpée pour "homicide volontaire" et écrouée mardi, a-t-on appris de source judiciaire.

La jeune femme de 28 ans, mère de deux fillettes âgées de 3 et 7 ans, a été mise en examen pour "homicide volontaire sur mineur de 15 ans" et écrouée à la maison d'arrêt de Perpignan (sud), a indiqué le parquet. Une enquête pour infanticide avait été ouverte en début d'après-midi après une expertise psychiatrique dont les conclusions n'ont pas été révélées. Une autopsie sur le cadavre du nouveau-né devait être pratiquée également mardi, mais les médecins-légistes ne pourront pas répondre immédiatement à une interrogation cruciale des enquêteurs: l'enfant est-il mort-né ou a-t-il été tué après sa naissance ? L'ex-compagnon de la mère et père des deux fillettes, un homme d'une cinquantaine d'années, a découvert le nouveau-né lundi matin quand il est venu chercher ses deux enfants et qu'il a ouvert le congélateur. Le nouveau-né était enveloppé dans une couverture. L'ex-compagnon a alerté les gendarmes. La mère, serveuse dans un café de Limoux, est décrite par son entourage comme une employée exemplaire, vivant seule avec ses filles, dans une grande détresse psychologique et séparée depuis quelques mois du père de ses enfants. Les fillettes, en vacances, ont été confiées au père. A priori, il n'y a pas de déni de grossesse dans cette affaire puisque la jeune femme avait conscience qu'elle était enceinte, a précisé un enquêteur de la brigade de recherche de la gendarmerie de Limoux. (DAD)