Un plan de la Région bruxelloise pour faire moins de victimes sur les routes

Un plan de la Région bruxelloise pour faire moins de victimes sur les routes

Un plan de la Région bruxelloise pour faire moins de victimes sur les routes BELGA

(Belga) Un nouveau Plan d'actions en matière de sécurité routière à Bruxelles a pour ambition de réduire le bilan annuel des victimes d'accidents à 12 morts et 68 blessés graves. Ce nouveau dispositif 2011 à 200 a été signé mardi à Bruxelles par les autorités régionales et fédérales, en conclusion d'Etats-généraux sur la sécurité routière en Région bruxelloise organisé par le secrétaire d'Etat à la Mobilité Bruno De Lille.

Le plan comprend 9 objectifs stratégiques, qui ont été définis par le gouvernement bruxellois. Il s'agit de réduire les vitesses de circulation, faire augmenter le nombre de personnes portant la ceinture de sécurité en voiture et le casque à moto, ou encore réduire fortement les cas de conduite sous influence de l'alcool, de la drogue ou de médicaments. Le dispositif prévoit aussi de réduire les comportements dangereux et inadaptés, de protéger les usagers vulnérables (piétons, cyclistes, cyclomotoristes, motocyclistes) ou de rendre les routes et rues "intrinsèquement sûres", avec des aménagements de voiries intégrant les critères de sécurité routière. Il s'agit aussi d'améliorer la chaîne contrôle-sanction. A ce propos, le secrétaire d'Etat a récemment fait l'objet de critiques, quant au manque de poursuites judiciaires envers les contrevenants à la limitation à 30 à l'heure dans le centre de Bruxelles et à l'encontre des chauffards en général. Le secrétaire d'Etat avait rejeté ces accusations. Le plan entend encore améliorer l'élaboration de statistiques et ancrer la sécurité routière dans la culture et les structures politiques et administratives. (LEE)