Proposition de loi réglementant l'esthétique médicale adoptée à l'unanimité

(Belga) La Commission des Affaires sociales du Sénat a adopté mardi, à l'unanimité, une proposition de loi de Dominique Tilmans (MR) visant à interdire la publicité et réglementer l'information relative aux actes d'esthétique médicale.

"Les opérations de chirurgie et de médecine esthétique ne sont pas des actes anodins. Or jusqu'à aujourd'hui, tous les médecins, qu'ils soient généralistes ou spécialistes peuvent poser n'importe quel acte de médecine esthétique dans n'importe quelles conditions: il n'y a aucun contrôle ni sanitaire ni de qualité", a indiqué la sénatrice dans un communiqué. Dominique Tilmans avait déposé trois propositions de loi réglementant l'esthétique médicale en vue de protéger les patients de trois dangers: la compétence des praticiens, la qualité des installations (cliniques privées) ainsi que l'information transmise sur les actes. Amendée, la proposition finale a fait l'objet d'une très longue (5 ans) et large collaboration avec les principales catégories de praticiens (Société Royale de Chirurgie Plastique, l'Association des Chirurgiens Plasticiens Belges, l'Union professionnelle de Dermatologie et de Vénérologie, la Société Belge de Médecine Esthétique, ainsi que le Docteur Jacques De Toeuf à titre privé). (LEE)