Marcourt ne reconnaîtrait plus l'Unécof, tout en préparant une réforme du décret

(Belga) Si l'Union des Etudiants de la Communauté française (Unécof) ne répond pas aux critères de reconnaissance du décret sur la participation étudiante au 30 juin, le gouvernement ne pourra lui accorder une nouvelle reconnaissance comme organisation représentative des étudiants, a averti mardi le ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt.

Interrogé en commission du parlement de la Communauté française par Zakia Khattabi (Ecolo), le ministre a rappelé que le gouvernement a maintenu la reconnaissance de l'Unécof du 1er juillet 2008 au 30 juin 2011 par souci de pluralisme, malgré le fait que l'organisation ne comptait plus suffisamment de membres, par rapport aux critères du décret. Mais M. Marcourt (PS) a aussi confirmé qu'il prépare un décret pour améliorer les mécanismes démocratiques de la représentation des étudiants. Il estime en effet que le système actuel ne permet pas d'assurer le pluralisme des avis lorsque les Conseils des étudiants doivent décider dans chaque école supérieure ou université de leur ralliement à l'une ou l'autre organisation représentative, la puissante Fédération des Etudiants francophones (FEF) ou l'Unécof. La fin de la reconnaissance de cette dernière signifierait aussi pour elle la suppression des subsides accordés par la Communauté française. (JLS)

Nos dernières videos