COTE D'IVOIRE

Côte d'Ivoire: "Je souhaite qu'on arrête les armes"

Côte d'Ivoire: "Je souhaite qu'on arrête les armes"

Laurent Gbagbo Epa

L'ex-chef d'Etat ivoirien Laurent Gbagbo a souhaité lundi soir "qu'on arrête les armes" et "qu'on rentre dans la partie civile de la crise" dans une déclaration diffusée après son arrestation sur la télévision TCI du nouveau président Alassane Ouattara.

"Je souhaite qu'on arrête les armes et qu'on rentre dans la partie civile de la crise, et qu'on conclue rapidement pour que le pays reprenne", déclare Laurent Gbagbo.

Sur des images, diffusées dans un premier temps sans son par la chaîne TCI, on voit M. Gbagbo entrer dans une chambre, s'asseoir sur un lit, entouré de plusieurs hommes debout avec lesquels il converse.

Parmi eux, son fils Michel, le ministre de l'Intérieur de M. Ouattara, Hamed Bakayoko, et le commandant Issiaka Ouattara, dit "Wattao", un des chefs militaires des forces pro-Ouattara. L'un des hommes l'aide à retirer sa chemise, ouverte sur un débardeur blanc, son fils lui tend une serviette blanche avec laquelle il éponge son visage en sueur ainsi que ses aisselles, puis on l'aide à enfiler une autre chemise, de couleur verte, aux motifs africains.

D'autres images montrent son épouse Simone Gbagbo, décoiffée, et escortée par des hommes non identifiés.

Belga

Nos dernières videos