Les Andorrans aux urnes pour des législatives anticipées

Les Andorrans aux urnes pour des législatives anticipées BELGA

(Belga) Les électeurs de la principauté d'Andorre, située entre la France et l'Espagne, votaient dimanche à l'occasion d'élections législatives anticipées après la dissolution du Parlement par le chef du gouvernement sortant, le social-démocrate Jaume Bartumeu.

Les Andorrans doivent élire, pour un mandat de quatre ans, les 28 membres du Conseil général (Parlement) qui nommera le nouveau chef du gouvernement. Jaume Bartumeu, chef du Parti social-démocrate L'Alternativa, avait été désigné à ce poste en juin 2009 lors des élections générales qui avaient placé son parti en tête. Sa formation détient 14 des 28 sièges du Parlement sortant et devra en conquérir au moins un de plus pour gouverner sans risquer que l'opposition lui fasse barrage. Le principal adversaire de M. Bartumeu, premier socialiste à gouverner la principauté, est Antoni Marti, ancien maire d'Escaldes, deuxième ville de l'Etat, à la tête d'une coalition de centre-droit. Les deux partis d'opposition détiennent 14 sièges - 11 pour la Coalition réformiste (CR) et 3 pour Andorra pel Canvi (APC, Andorre pour le changement). Ces élections anticipées font suite au blocage du budget au Parlement par les deux groupes d'opposition pour la deuxième année consécutive. Ils avaient déjà empêché l'adoption du budget en 2010 et la principauté avait fonctionné en reconduisant mois après mois le budget 2009. La loi andorrane interdit de procéder ainsi deux années de suite. (VIM)