(Belga) Mikhaïl Khodorkovski, 47 ans, ex-magnat russe emprisonné pour fraude fiscale et rejugé à Moscou pour détournement de pétrole, s'est vu décerné mardi à Berlin un prix pour sa lutte en faveur des droits de l'Homme.

Le procès qu'on lui fait "est un procès politique", a affirmé Markus Löning, responsable pour les droits de l'Homme au gouvernement allemand qui a remis à la mère de l'oligarque, Marina, le prix international des droits de l'Homme Rainer Hildebrandt au Musée Check Point Charlie, un symbole de la Guerre Froide. Le président du parlement allemand Norbert Lammert a estimé pour sa part qu'avec ce procès "la Russie et son gouvernement ne faisaient en aucune façon preuve d'intérêt pour un rapprochement avec l'Europe". Pour les autorités russes, M. Khodorkovski est un criminel de droit commun. Pour les défenseurs des droits de l'Homme, M. Khodorkovski est celui qui a osé s'opposer au Premier ministre Vladimir Poutine, symbole de la dérive autoritaire du pays. Arrêté en 2003, l'oligarque avait été condamné une première fois en 2005 à huit ans de prison. Il est désormais rejugé pour des faits similaires et le verdict est attendu à partir de mercredi. Il risque cette fois 14 ans de camp. (MPK)
Nos dernières videos