Dioxine: la cour d'appel de Gand alourdit la peine de Jan et Lucien Verkest

(Belga) La cour d'appel de Gand a condamné vendredi Jan et Lucien Verkest à 2 ans de prison dont la moitié avec sursis, dans une affaire liée à la crise de la dioxine. En première instance, père et fils avaient écopé de deux ans de prison avec sursis complet. Jacques et Jacqueline Thill, de la société wallonne Fogra, condamnés en première instance à un an de prison avec sursis, se sont vu infliger une amende en appel.

L'arrêt concernant l'ex-société anonyme Verkest, de Deinze, arrive 11 ans après l'éclatement de la crise de la dioxine. Jan et Lucien Verkest ont été reconnus coupables de faux en écriture, usage de faux et tromperie sur la marchandise. Ils déclaraient sur des factures qu'ils livraient de la graisse animale fondue à des fabricants d'aliments composés pour bétail, alors qu'il s'agissait en fait d'un mélange de graisse animale et technique. L'entreprise Fogra livrait les graisses contaminées aux PCB toxiques à Verkest, qui les distribuait ensuite aux entreprises de fabrication d'aliments pour bétail. Les avocats de Jan et Lucien Verkest et de Jacques et Jacqueline Thill ont fait part de leur intention d'introduire un pourvoi en cassation contre l'arrêt de la cour d'appel de Gand. (232)
Nos dernières videos