Rapport de l'ONU critique pour la Flandre: "le jugement d'un francophone"

Rapport de l'ONU critique pour la Flandre: "le jugement d'un francophone"

Rapport de l'ONU critique pour la Flandre: "le jugement d'un francophone" BELGA

(Belga) Le député flamand Eric Van Rompuy a estimé dimanche, dans l'émission "L'Invité" sur RTL-TVI, que le récent rapport du comité des droits de l'Homme de l'ONU sur la politique des communes flamandes avait fait l'objet d'un jugement "totalement faux" de la part du porte-parole francophone de ce comité.

Le comité du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'Homme a pointé du doigt dans un rapport certaines limitations imposées dans des communes de Flandre, vis-à-vis du Traité sur les droits civils et politiques. Le ministre-président flamand Kris Peeters n'a pas encore réagi à cette information sortie le 31 octobre dernier, indiquant qu'il procédait à une "analyse en profondeur". Dimanche, le député flamand Eric Van Rompuy a cherché à relativiser la portée de ce rapport, relevant que le porte-parole du comité des droits de l'Homme de l'ONU était "un francophone, M. Van der Meerschen". Ce dernier "porte un jugement sur la politique des communes flamandes qui est totalement faux", a affirmé M. Van Rompuy, qui est aussi échevin à Zaventem. Dans cette commune de la périphérie bruxelloise, les candidats à l'achat d'un terrain lié au logement social doivent déclarer au préalable leur intention d'apprendre le néerlandais. "Ici, la langue est une mesure sociale d'intégration, c'est l'inverse d'une discrimination", juge M. Van Rompuy. Interrogé sur la confiance qu'il porte envers MM. Vande Lanotte et De Wever, Eric Van Rompuy dit croire davantage en la mission du conciliateur. "La situation mûrit, je suis optimiste; c'est la dernière chance d'éviter des élections qui seraient un référendum sur la survie de la Belgique." (VIM)

Nos dernières videos