Tensions PS/N-VA: Rudy Demotte relativise mais reconnaît une insulte

Tensions PS/N-VA: Rudy Demotte relativise mais reconnaît une insulte BELGA

(Belga) Le ministre-président wallon Rudy Demotte a relativisé, vendredi sur les ondes de Bel-RTL, les tensions de jeudi entre le PS et la N-VA, les qualifiant de dramatisation relative à la négociation, mais a dans le même temps reconnu une insulte de la N-VA à l'égard des francophones.

Les tensions de jeudi "sont des éléments qui ont trait à la négociation, elle est longue, les esprits peuvent parfois s'échauffer, il y aura encore d'autres choses de même nature", a relativisé M. Demotte. Pour lui, il s'agit d'une "dramatisation", un climat "dans lequel on vit depuis un certain temps". M. Demotte a toutefois acquiescé lorsqu'il a été interrogé sur le caractère insultant du communiqué de la N-VA de jeudi, qui se demandait si l'on n'était pas disposé, côté francophone, "à abandonner le fédéralisme de l'argent de poche et évoluer vers une culture de responsabilité financière". Pour Rudy Demotte, le président de la N-VA Bart De Wever considère que les francophones de manière générale sont "des consommateurs et pas de producteurs, ce qui est faux". M. De Wever doit désormais démontrer "son courage de conclure un accord", exhorte le ministre-président wallon. Mais "quelle que soit l'évolution de ce pays, on doit d'abord pouvoir faire la preuve par nous-mêmes qu'on se prend en main, les francophones bruxellois et wallons", ajoute-t-il. Pour les Fêtes de Wallonie, Rudy Demotte compte insister sur ce qui fonctionne en Wallonie. "Les gens en ont marre d'une situation où l'on ne rapporte que des éléments négatifs et des impasses", dit-il. (LEE)