(Belga) La police a utilisé des balles en caoutchouc et du gaz lacrymogène pour disperser plus de 50.000 ouvriers du textile qui manifestaient samedi pour des hausses de salaires alors qu'une centaine d'entre eux ont été blessés, de sources policière et syndicale.

Près de 50.000 ouvriers ont saccagé plusieurs usines dans la zone industrielle d'Ashulia, au nord de la capitale Dacca, et bloqué des routes, a indiqué le chef local de la police, Sirajul Islam. "Ils ont vandalisé des usines et endommagé des véhicules avant de jeter des pierres sur les policiers. Nous avons tiré des balles en caoutchouc et utilisé du gaz lacrymogène et des canons à eau pour les disperser", a-t-il indiqué, précisant que 40 policiers avaient été blessés. Selon Mohsherafa Mishu, du Syndicat des ouvriers du textile, plus d'une centaine d'ouvriers ont été blessés. Selon la police, les ouvriers qui gagnent actuellement 1.662 taka par mois, réclament un salaire minimum de 5.000 taka (70 dollars américains). Le textile représente 80% des exportations annuelles du Bangladesh et ses usines emploient 40% de la main d'oeuvre industrielle du pays, la plupart étant des femmes. (MUA)
Nos dernières videos