Bart De Wever parle de 2 à 3 semaines de mission

Pour De Wever, une majorité des deux tiers n'est pas absolument nécessaire. Reporters

Bart De Wever s'est exprimé une dernière fois publiquement avant le début de sa mission d'informateur. Le président de la N-VA n'entend pas se lier à une date précise mais estime que sa mission devrait prendre de deux à trois semaines.

Dans une entrevue à Gazet van Antwerpen, Bart De Wever, s'il ne dévoile guère ses intentions, prévient qu'il ne va pas tergiverser et se dit prêt à "prendre le taureau par les cornes" pour essayer de conclure un accord de principe.

L'informateur pense que sa mission devrait être finie pour le 12 juillet au plus tard. Il mettra ces deux à trois semaines à profit pour rencontrer le Premier ministre démissionnaire (Yves Leterme), les présidents de la Chambre et du Sénat (Patrick Dewael et Armand De Decker), les ministres-présidents (Rudy Demotte, Charles Picqué et Kris Peeters), les présidents de partis, le gouverneur de la Banque nationale et les représentants des principales organisations socio-économiques.

Pas d'accord de principe? "Je dois en tirer les conclusions"

Bart De Wever considère que sa mission d'information sera remplie s'il arrive à esquisser pour le futur formateur les contours d'un accord et d'une équipe gouvernementale qui pourra tenir le cap tout au long des quatre prochaines années. Pour lui, cela implique qu'il devra être en état de déjà conclure un accord de principe. "Si je n'y réussis pas, je dois alors en tirer les conclusions", dit-il.

De Wever ne se prononce pas sur le type de coalition qu'il souhaite mais il estime qu'une majorité des deux tiers n'est pas absolument nécessaire.

Par ailleurs, il est d'avis qu'avant de commencer les vraies négociations pour la formation du gouvernement, une semaine de vacances sera nécessaire "pour recharger les batteries. Et pour éviter que, comme en 2007, après un moment, nous ne puissions plus nous voir et nous sentir".

Avec Belga


Nos dernières videos