(Belga) Rappel, un groupe de pression qui milite pour l'établissement d'un Etat laïque, estime que le scrutin fédéral est entaché par une violation du principe de séparation des Eglises et de l'Etat, peut-on lire samedi dans les pages du quotidien Le Soir.

Les militants du Rappel dénoncent la présence d'un crucifix, dimanche dernier, dans un bureau de vote de Fosses-la-Ville, et celle de femmes portant le foulard islamique et exerçant la fonction d'assesseur, voire de président, dans 17 bureaux bruxellois. Pourtant, rien ne s'y oppose actuellement. Du côté du ministère de l'Intérieur et de la ministre sortante de l'Intérieur, Annemie Turtelboom (Open VLD), on déclare ne pas être informé du moindre problème. Le lobby laïque demande aux décideurs politiques "d'adopter et faire respecter au plus vite une disposition légale relative à la neutralité des bureaux de vote". "La question mérite d'être tranchée", nuance pour sa part le directeur du Centre pour l'Egalité des chances, Edouard Delruelle. "Mais en veillant à bien faire la distinction entre les assesseurs, qui sont là en tant que citoyens, avec les signes conventionnels qui les caractérisent éventuellement, et les présidents de bureau qui, eux, exercent une fonction d'autorité, ce qui exige a priori une neutralité dans l'apparence." (CYA)

Nos dernières videos