Assurance solde restant dû: le pas en arrière des assureurs

(Belga) Les assureurs du pays vont officiellement dénoncer la semaine prochaine la proposition de loi destinée à rendre accessible, à un coût raisonnable, l'assurance solde restant dû aux malades chroniques, révèle samedi La Libre Belgique.

Le coût d'une assurance solde restant dû (ASDR) pour des personnes souffrant d'un diabète ou ayant eu par le passé un cancer, vaincu entre temps, est en effet bien plus élevé que pour le commun des mortels. Les assureurs rappellent eux que la prime dépend du profil de risque de l'assuré et que plus ce profil est risqué, plus la prime pour le couvrir est élevée. La proposition de loi visant à rendre l'ASDR accessible à tous dépend toutefois de l'adoption d'actes d'exécutions au sein de la Commission des Assurances pour entrer en vigueur, et celle-ci n'est pas encore parvenue à un accord, bien qu'elle ait jusqu'au 8 août pour le faire. Mais l'Union professionnelle des entreprises d'assurances, Assuralia, ne va pas attendre cette date et demandera officiellement mercredi de tirer un trait sur ce texte. Elle compte même introduire un recours devant la Cour Constitutionnelle. Assuralia estime en effet le système proposé "impossible à gérer" pour les assureurs et indique que le secteur fera des propositions pour résoudre ce problème. Les assureurs ne veulent en fait pas assumer seuls le risque lié aux malades chroniques et souhaitent que le risque soit partagé avec le secteur du crédit et les pouvoirs publics. (CYA)

Nos dernières videos