La Flandre exporte des armes en Arabie saoudite, en Irak et aux Philippines via la Turquie

(Belga) La Flandre exporte la Turquie du matériel militaire vers des pays comme l'Arabie saoudite, l'Irak en les Philippines, est-il apparu mardi lors d'un exposé du ministre-président flamand, Kris Peeters, en Commission du parlement flamand sur les licences d'exportation accordées et refusées en 2009 pour l'importation et l'exportation d'armes et de matériel militaire.

"Je me sens très mal à l'aise avec le fait que du matériel militaire venant de Flandre parvienne en Arabie saoudite et aux Philippines, où les droits de l'Homme sont peu respectés et où les opposants sont littéralement réduits au silence", a répliqué le député Jan Roegiers (sp.a). Cet élu milite depuis longtemps en faveur d'un nouveau décret sur les armes incluant davantage de transparence et de paramètres éthiques. Dans le passé, le gouvernement flamand a régulièrement refusé l'octroi de licences d'importation ou d'exportation de matériel militaires pour des pays comme l'Arabie saoudite, en raison d'évaluations négatives en matière de droits de l'Homme, de stabilité et d'implication dans des conflits étrangers. "L'industrie de l'armement a trouvé dans la Turquie un pays tiers complaisant pour contourner ce fait et donc exporter indirectement vers des pays controversés", a affirmé M. Roegiers. Selon le député socialiste et l'Institut flamand pour la paix, M. Peeters dispose de la compétence pour refuser de telles licences. Le ministre-président n'a pas pas tranché mardi, promettant toutefois de demander un avis juridique à ce propos et de devenir faire rapport au parlement avant les vacances d'été. (LEE)

Nos dernières videos