RÉGIONS

Les photos de la discorde, prison à vie pour Roufflaer, la fin du règne de Fournaux: dix infos marquantes dans vos régions

Les photos de la discorde, prison à vie pour Roufflaer, la fin du règne de Fournaux: dix infos marquantes dans vos régions

Les photos de la victoire de Catherine Moureaux ne racontent pas ce qu’on veut leur faire dire. BELGA

Les photos de la victoire de Catherine Moureaux font polémique, André Antoine et Richard Fournaux perdent leur mayorat, Philippe Roufflaer condamné à perpétuité pour un double infanticide. Voici une sélection de dix infos marquantes dans vos régions, ces derniers jours.

Molenbeek: les photos de la victoire de Catherine Moureaux font le tour du web

Le duel de femmes a tenu ses promesses à Molenbeek. C’est Catherine Moureaux qui a réussi son pari d’emmener le PS en tête en bord de canal. La Bourgmestre sortante Schepmans a été largement battue.

Depuis dimanche soir, les photos de Catherine Moureaux célébrant sa victoire, debout sur le capot d’une voiture dans les rues de Molenbeek, ont circulé sur les réseaux sociaux. Surfant sur la fausse polémique d’une absence de femmes sur les photos, certains ont tenté de leur faire dire n’importe quoi.

La semaine de la néo-bourgmestre n’a pas été de tout repos puisqu’elle a également fait l’objet de menaces après son élection.

Affaire Roufflaer: prison à vie pour l’assassinat de ses filles

Le verdict du procès de Philippe Roufflaer est tombé jeudi peu avant midi: le Liégeois de 42 ans est condamné à la peine de réclusion criminelle à perpétuité pour l’assassinat de ses deux filles le 30 décembre 2016. La veille, mercredi, il a été reconnu coupable– à l’issue d’une première délibération de cinq heures – d’avoir commis les assassinats de Loana (8 ans) et Naora (11 ans), et l’incendie volontaire de la maison qu’il occupait.

Les faits reprochés à Philippe Roufflaer se sont déroulés à Soumagne, rue Rosa Luxembourg (à un virage de Herve), le matin du 30 décembre 2016. Roufflaer a donné la mort à ses deux filles et incendié la maison qu’il occupait avant de tenter de mettre fin à ses jours. Loana a été étranglée à l’aide d’une corde tandis que Naora a été égorgée de manière extrêmement profonde.

Une entreprise de gaufres réduite en cendres à Mouscron

Des ouvrières en larmes qui tombent dans les bras l’une de l’autre. Une image qui vous brise le cœur. Visible à même la rue de l’Abattoir, cette vision exprime à elle seule la violence du drame vécu par l’un des fleurons mouscronnois, l’entreprise Dely Wafels fabriquant et surgelant notamment des gaufres de Bruxelles vendues dans le monde entier.

Un problème technique dans l’unité de production des gaufres est à l’origine de l’incendie de cette société qui employait 35 personnes. Pour illustrer l’ampleur de cet incendie, 24 heures après l’alerte, de la fumée émergeait encoredu site.

Face à ce drame entrepreneurial et social, la bourgmestre Brigitte Aubert a directement proposé d’analyser la situation avec le directeur de l’intercommunale et le couple à la tête de l’entreprise.

Verviers: 100 policiers en soutien à leurs deux collègues blessés

Lundi dernier, plus d’une centaine de policiers, pompiers et gardiens de prison se sont donné rendez-vous à l’hôpital de Verviers pour marquer leur sympathie et leur soutien à l’égard des deux policiers blessés dans la nuit de samedi à dimanche sur l’autoroute E42sur la bretelle de la sortie 8 de Spa.

Les collègues des deux policiers blessés sont restés sur place une heure dans une cour donnant sur le bâtiment où ils ont applaudi à tout rompre.

Les deux policiers sont apparus à la fenêtre de leur chambre du 4e étage pour remercier tout ce monde de sa présence.

Charleroi: le calvaire de cinq enfants torturés par leurs parents

Ce sont les services de protection de la Jeunesse qui ont tiré la sonnette d’alarme: depuis un certain temps, ils suivaient de près les cinq enfants de Gwendoline V. et Christopher L., un couple de la région de Charleroi. À plusieurs reprises, ces derniers avaient été hospitalisés pour malnutrition. Chacun d’entre eux, sans exception, a fait l’objet d’un placement en famille d’accueil.

Au fil du temps, les gamins ont fini par se confier sur les traitements qui leur étaient infligés. Pour eux, le quotidien était un véritable enfer. Les punitions corporelles étaient quasi quotidiennes et pour les mettre en œuvre, ces parents déployaient des trésors d’imagination.

Dinant: la fin brutale d’un règne de 24 ans pour Richard Fournaux

C’est une des grosses surprises en Province de Namur. Richard Fournaux perd sa place de maïeur au profit d’Axel Tixhon et de sa liste Intérêt Dinantais qui obtient dix sièges et s’allie avec Dinant Autrement et de Dinant (deux sièges chacune) pour faire tomber le maïeur sortant, de sa majorité absolue, et bien plus encore.

Dans le clan des vainqueurs, c’était la grosse fiesta. Le triumvirat Tixhon-Closset-Belot savourait cette révolution, au milieu de nombreux supporters déchaînés.

Alors qu’il avait remporté une victoire totale aux élections communales de 2012 avec15 sièges sur 23, comment expliquer cette chute brutale de Richard Fournaux quatre ans plus tard? Malgré son mal-être profond, le futur ex-bourgmestre Fournaux s’est vu contraint d’assumer une mission officielle jeudi: recevoir l’épouse du 1er ministre chinois, en visite privée.

Nicolas Martin, nouveau bourgmestre à Mons après le pas de côté de Di Rupo

Si le PS reste le 1er parti à Mons, il est en recul de 10,91%. Mais il sauve sa majorité absolue de justesse. Et après le pas de côté de Di Rupo, c’est son dauphin Nicolas Martin qui endosse le costume de bourgmestre.

Adoubé par son prédécesseur Elio Di Rupo au soir des élections, le nouveau bourgmestre socialiste de Mons a été accueilli en fanfare sur la Grand-Place locale. Certains militants, émus, ne pouvaient s’empêcher de verser une petite larme.

Et si d’autres regrettent déjà «un peu» Elio Di Rupo, tous estiment que son successeur aura les épaules assez larges pour faire aussi bien. «Il connaît bien la Ville et ses habitants, ajoute Benoît. Il est jeune mais il a déjà pas mal de métier. Il arrivera certainement à faire face à l’opposition.»

Pour élargir sa majorité socialiste, qui ne tient qu’à un siège, le néobourgmestre de Mons privilégie Écolo et le cdH. En effet, depuis dimanche soir, le nouveau ponte du PS montois l’a dit et redit: pas question de négocier avec le Mons en Mieux de Georges-Louis Bouchez, arrivé deuxième du scrutin communal, ni avec le PTB.

Jordan Godfriaux, l’homme qui a détrôné André Antoine à Perwez

Jordan Godfriaux n’a pas fait les choses à moitié pour s’offrir le mayorat à Perwez. Il a battu le président du Parlement wallon en s’offrant, au passage, un meilleur score en voix de préférence. L’éleveur de Marilles a récolté 1 696 voix de préférence. André Antoine en a reçu 1 281. Carl Cambron, qui était le troisième homme qui briguait le poste de bourgmestre, est juste derrière sa tête de liste, avec 1 155 voix de préférence.

«C’est extraordinaire de devenir bourgmestre de sa ville, sourit le néobourgmestre. La soirée d’hier (dimanche, NDLR) a été stressante mais j’en retiens surtout les moments de joie que j’ai partagés avec ma famille et mes colistiers.»

Percuté par un train, un cycliste décède sur le coup à Péruwelz

L’accident s’est produit au passage à niveau de la rue de la Verrerie. Malgré la signalisation et la barrière abaissée, un cycliste s’est engagé sur les voies… juste au moment de l’arrivée du train qui effectuait la liaison Mouscron-Mons.

À l’arrivée des secouristes, la victime était déjà décédée. Il s’agit d’un habitant du quartier âgé d’une cinquantaine d’années qui partait en balade. Un soleil éblouissant et fort bas en fin de journée pourrait être à l’origine de cet accident.

Courcelles: Caroline Taquin, femme la plus populaire de Wallonie

À Courcelles, il a fallu attendre jusqu’à 1 h du matin pour avoir les derniers résultats des élections. C’est finalement, sans surprise aucune, la liste de la bourgmestre Caroline Taquin qui l’a emporté, récoltant plus de 50% des voix devant le PS et Écolo, avec respectivement 23% et 11% des votes.

Mine de rien, la Courcelloise de 41 ans n’est pas n’importe qui car c’est la politicienne la plus populaire de Wallonie, celle qui a rassemblé le plus de voix de préférence: 6 400 votes personnels.

Une performance phénoménale, aucune candidate wallonne n’ayant donc réussi à faire davantage l’unanimité. Pas même sa collègue libérale Florence Reuter à Waterloo (près de 5 700 voix).

Mais pourquoi une telle popularité pour la bourgmestre libérale?