Enjeux, présentation des listes...

Séquestrée et violée pendant trois semaines à Aiseau-Presles

pixarno - Fotolia

Une jeune femme de 19 ans, souffrant d’un handicap mental, a été séquestrée par un couple d’Aiseau-Presles entre mi-juillet et début août. Elle aurait été violée à l’aide d’une multitude d’objets. Les deux suspects ont été placés sous mandat d’arrêt pour séquestration et viol.

Les faits se sont produits dans le courant de l’été mais n’ont été révélés à la justice que cette semaine, indique le parquet de Charleroi. La victime, dont la mère était partie en vacances, est restée sous l’emprise du couple durant trois semaines.

Les auteurs, habitant le voisinage, ont semble-t-il profité de son handicap mental pour la maintenir au sein de leur domicile. Régulièrement, elle subissait des viols à l’aide d’objets. Selon les déclarations de la jeune femme, le couple lui sautait également sur le dos, après un rapport sexuel, «afin de la faire avorter». Il semble qu’elle dormait également au pied de leur lit.

Au retour de sa mère, avec qui elle avait régulièrement des contacts téléphoniques sans manifester de problème particulier, la victime a regagné son domicile et expliqué les faits. Les autorités ont procédé à une analyse de crédibilité avant d’interpeller le couple.

Mercredi, Damien W. et Kimberley H. ont été présentés au juge d’instruction qui les a placés sous mandat d’arrêt pour séquestration et viols, avec les circonstances aggravantes de vulnérabilité et de traitements inhumains. La circonstance raciale a également été retenue.

Le couple nie partiellement les faits.