Francofolies de Spa - "3.000 à 4.000 jeunes pour un concert de rap à 17h, c'est rafraichissant" (J. Steffens)

La 25e édition des Francofolies de Spa est bel et bien lancée. Le public a rallié la cité thermale en début de soirée, Amir se produisant devant un parterre nombreux et conquis sur la scène Proximus alors que Delta faisait chavirer les cœurs de la scène Sabam for Belgium elle aussi prise d'assaut par un public qui semble avoir trouvé ses marques dans cet espace agrandi et totalement repensé.

"Il est surtout très rafraichissant et rassurant de voir, pour la pérennité de l'événement, entre 3.000 et 4.000 jeunes à 17 heures pour un concert de rap", souriait Jean Steffens, co-directeur de l'événement.

Un concert très énergique de l'Or du Commun qui a fait mouche auprès des fans. Ceux-ci ont également pu découvrir la capacité de la nouvelle scène Pierre Rapsat "qui peut accueillir entre 13.000 et 15.000 personnes", assure M. Steffens. Il compte sur les parties extérieures ainsi que les 30 m de long supplémentaires pour caser un public qui sera assurément nombreux pour le concert de Felix de Laet Aka Lost Frequencies ce jeudi soir ainsi que pour les prestations de Francis Cabrel (vendredi) et Calogero (samedi).

L'après-midi déjà, la jeune Lea Paci avait pu faire découvrir ses compositions aux sonorités pop à un public déjà très nombreux alors qu'Atomic Spliff, la référence belge reggae, décoiffait Spa sur une bonne "vibe" assurément poursuivie devant l'Or du Commun.

La soirée ne fait que commencer dans la Ville thermale avec Romeo Elvis, Girls in Hawai, la Smala et surtout Lost Frequencies au programme.