Mons: la place de la gare sous l’œil des caméras

Fin juin, un jeune de 19 ans était poignardé à mort sur la place Léopold. Un fait tragique qui a poussé les autorités à installer des caméras Ugo PETROPOULOS

Quatre caméras supplémentaires seront installées sur la place Léopold et la rue Léopold II.

Dans la nuit du 25 au 26 juin, Jean-François, un jeune homme de 19 ans, était tué d’un coup de couteau sur la place Léopold à Mons, devant le chantier de la gare, après une altercation sur la terrasse d’un café avec son meurtrier.

Ce tragique fait divers avait mis le quartier en émoi et déclenché une polémique sur l’absence de caméras sur les lieux du crime. Et ce malgré que l’auteur des coups de couteau a été interpellé immédiatement après son acte.

Quoi qu’il en soit, le Collège de la zone de police a décidé la semaine dernière de valider l’installation de quatre caméras de surveillance dans le quartier de la gare. Deux d’entre elles seront installées à la gare en chantier, tournées vers la place Léopold, tandis que les deux autres prendront place dans l’axe qui relie la gare à la rue des Capucins.

Elio Di Rupo, bourgmestre et président du Collège de police, répond de la sorte à la demande des cafetiers de la place et à l’émotion suscitée par le drame, tout en insistant sur le fait que l’arrestation du meurtrier présumé est due à l’intervention efficace de la police, avec ou sans caméras.

Même si la ville est déjà en possession de ces caméras, c’est en septembre qu’elles seront opérationnelles.