BRUXELLES

Voici la «boîte à lumière» imaginée par Jean Nouvel pour le centre de congrès NEO au Heysel

Voici la «boîte à lumière» imaginée par Jean Nouvel pour le centre de congrès NEO au Heysel

Le Centre de conventions est, selon son architecte, Jean Nouvel, une réelle boîte à lumière. Fait de verre et d’acier, le bâtiment est organisé en terrasses afin de répondre à la déclivité du terrain. NEO / CFE/Cofinimmo/Ateliers Jean Nouvelle

Le centre de congrès, pièce emblématique du projet NEO de réaménagement du Heysel, sera dessiné par l’architecte star Jean Nouvel. Le marché a été attribué ce 19 juillet au consortium qu’il forme avec CFE et Cofinimmo. Un hôtel y sera intégré.

Le Conseil d’Administration de NEO SCRL a attribué jeudi au consortium CFE/Cofinimmo/Ateliers Jean Nouvelle le marché public portant sur la construction et l’exploitation du centre international de conventions de 5.000 places ainsi que de l’hôtel, prévus dans le cadre du projet NEO de réaménagement du plateau du Heysel à Bruxelles. Cette décision a été prise au terme d’une mise en concurrence via la procédure de dialogue compétitif, «inédite pour un projet d’une telle ampleur en Belgique», a fait valoir la CA de NEO, annonçant sa décision.

Selon le CA de NEO, le consortium vainqueur l’a emporté par «son audace architecturale et sa capacité à réinventer les lieux de conventions en vue de répondre aux besoins présents et surtout futurs des congressistes. NEO2 sera incontestablement un pôle d’attraction du nouveau quartier ainsi qu’un outil extraordinaire, à la pointe de la technologie, pour les congressistes qui viendront du monde entier».

Le Centre de conventions est, selon son architecte, Jean Nouvel, une réelle boîte à lumière. Fait de verre et d’acier, le bâtiment est organisé en terrasses afin de répondre à la déclivité du terrain. La toiture sera un jardin suspendu accessible aux congressistes et aux clients de l’hôtel. De nombreux espaces de travail seront baignés de lumière naturelle et disposent des technologies les plus avancées. De par son agilité structurelle, notamment au niveau des salles plénières, ce nouveau Centre de conventions pourra se moduler quasiment à l’infini afin de répondre aux besoins futurs des congressistes tout en offrant un niveau de confort rarement égalé.

L’hôtel se déploiera en hauteur à l’extrémité nord du grand jardin terrasse formant la toiture du Centre de conventions, le long de l’avenue Impératrice Charlotte. Les 250 chambres 4 étoiles offriront des vues imprenables dans l’axe de l’Atomium. Elles bénéficieront d’un traitement particulier sous forme de façade en verre optique.

Le lobby principal de l’hôtel se trouve au niveau du jardin terrasse et le dernier étage accueille un bar avec vue panoramique et toiture animée.

Le consortium a confié l’exploitation à NH Hotels. Les auteurs du projet présenteront leur projet début septembre.