Enjeux, présentation des listes...

LIÈGE

L’entreprise allemande Salzgitter candidate au rachat des usines liégeoises d’ArcelorMittal

L’entreprise allemande Salzgitter candidate au rachat des usines liégeoises d’ArcelorMittal

- ÉdA.

L’entreprise sidérurgique allemande Salzgitter a formulé une offre sur les usines liégeoises d’ArcelorMittal que le géant de la sidérurgie doit céder dans le cadre de sa reprise de l’Italien Ilva, a-t-on appris dans un communiqué.

Pour des raisons de concurrence, la Commission européenne a conditionné son feu vert au rachat d’Ilva par ArcelorMittal à la vente de certains actifs. Il s’agit d’usines de la phase à froid en région liégeoise mais aussi d’activités en Italie, Roumanie, Macédoine, République tchèque et au Luxembourg.

Salzgitter a annoncé lundi qu’il fera une offre pour les usines à Dudelange (Grand-Duché de Luxembourg) et à Liège. Les Allemands toutefois soulignent qu’il n’est pas certain du tout qu’ils pourront acquérir ces actifs.

Le russe NLMK, déjà présent en Wallonie après avoir racheté des usines de Duferco, a été cité comme candidat potentiel pour le rachat des usines liégeoises d’ArcelorMittal.