Affaibli par une grande rivalité interne finalement «réglée» avec le départ de Cécile Dascotte vers le PS, le cdH a dû tâtonner.