REPAIR CAFÉ ASTY-MOULIN

VIDEO | Au Repair Café Asty-Moulin, quand réparer rime avec solidarité

Tous les deux mois, des étudiants de l’Institut Technique de Namur accueillent les habitants au Repair Café installé dans la maison de quartier Asty-Moulin. Objectif: renforcer la cohésion sociale

Vendredi après-midi, à quelques dizaines de mètres de l’école technique d’Asty-Moulin, la maison de quartier Germinal est en effervescence. À l’intérieur, des tables autour desquelles sont assis des jeunes et des moins jeunes qui s’affairent. En quelques minutes, un appareil photo revit. Plus tôt dans la journée, ce sont quatre vélos qui ont été réparés ou une petite bouilloire qui a retrouvé une seconde jeunesse. Le Repair Café Asty-Moulin a encore fait des merveilles.

En collaboration avec le Service cohésion sociale de la Ville de Namur, et le réseau Repair Together, le Repair Café Asty-Moulin est en majorité porté par douze élèves en quatrième année d’électromécanique. Autour d’eux, Guy Brunin, leur professeur et initiateur du projet, ainsi que les bénévoles de la maison de quartier assurent le bon déroulement des opérations. Grâce à une formation reçue par l’ASBL Empreinte sur les modes de consommation, tous les deux mois, avec leurs différentes réparations, les élèves ont l’occasion de sensibiliser les gens du quartier au gaspillage. « La préservation de l’environnement les touche. Ils trouvent un sens à ce qu’ils font », explique Guy Brunin.

UN PROJET INTERGÉNÉRATIONNEL

Tous les gens du quartier se rencontrent au Repair Café Asty-Moulin. Les familles viennent apporter un objet à retaper. Pendant ce temps, les couturières du coin raccommodent un pantalon ou recousent une chemise. Certains voisins mettent la main à la pâte en partageant leurs savoir-faire pour guider les jeunes. Tous ces échanges se déroulent dans la bonne humeur. «C’est important car les gens repartent avec le sourire. Grâce à cela, je suis assez content de moi», confie Thibaud, un des élèves.

Asty-Moulin est le premier Repair Café chapeauté par une école technique hors de ses locaux. Cependant, en cas de réparation un peu plus complexe, les élèves invitent les personnes à les accompagner dans les ateliers adéquats de l’école. Guy Brunin est assez fier de la relation qui se tisse entre ses élèves et les habitants du quartier: « Le Repair Café recrée des liens entre les membres de l’école et le quartier tout entier. Il permet aux gens de se reparler.»

Cette synergie est l’aboutissement du projet pour les élèves. Ils y sont impliqués depuis le début puisqu’ils ont réalisé eux-mêmes l’étude de marché dans le quartier en allant expliquer le projet aux habitants.

L’Institut Technique de Namur a obtenu le label ECEC (École communautaire entrepreneuriale consciente) grâce à plusieurs projets dont le Repair Café. À Asty-Moulin, on encourage les élèves à s’entreprendre et à devenir initiateurs et porteurs de projets. Le Repair Café s’inscrit dans le long terme au rythme du calendrier scolaire. En septembre, à la rentrée, d’autres étudiants prendront la relève: l’aventure continue.