L’incendie en Outremeuse est d’origine criminelle

-Capture d’écran Google map

L’incendie qui a eu lieu dimanche matin dans un immeuble situé rue de Berghes à Liège est d’origine criminelle, a précisé dans l’après-midi le parquet de Liège.

Il était près de 9 h 15 ce dimanche quand un feu de toiture s’est déclaré dans un immeuble situé au numéro 24 de la rue de Berghes à Liège. Les flammes ont ravagé l’ensemble de la bâtisse qui est complètement sinistrée. Avisé des faits, le parquet liégeois a alors mandaté un expert sur place pour déterminer l’origine de l’incendie qui s’est finalement avérée criminelle.

L’important dégagement de fumée a obligé plusieurs habitants à quitter provisoirement leurs domiciles respectifs. «Les maisons du numéro 14 au numéro 28 ont dû être abandonnées», a souligné la zone de police de Liège. Une famille de trois personnes a également dû être évacuée de l’immeuble en flammes tandis que quatre squatteurs, qui logeaient dans les caves de l’établissement, ont eux aussi dû être pris en charge par les services de secours. L’un d’entre eux a d’ailleurs été intoxiqué puis transporté à l’hôpital Saint-Joseph avant de pouvoir en sortir en fin d’après-midi. Ses jours ne sont pas en danger.

«Les habitants des maisons du numéro 14 au numéro 16 ont pu regagner leur domicile, tandis que la famille qui occupait la bâtisse sinistrée a été prise en charge par les services de la Ville pour leur relogement», a ajouté la police de la zone liégeoise, qui a précisé que quatre autres occupants d’autres immeubles ont également trouvé une solution pour se reloger par le biais de la Ville ou de leur famille.

À 17 h, la situation commençait à se rétablir sur les lieux de l’incendie. Les rues Puits-en-Sock et de Berghes ont été rouvertes à la circulation.