LIÈGE

Attentat terroriste de Liège: Herman a dû attendre 19 mois avant de bénéficier à nouveau de congés pénitentiaires

Attentat terroriste de Liège: Herman a dû attendre 19 mois avant de bénéficier à nouveau de congés pénitentiaires

Le 16 mars 2016, Benjamin Herman est transféré à la prison de Namur où il devra attendre 19 mois avant de pouvoir à nouveau prétendre à un congé pénitentiaire ou une permission de sortie. Photo News

Benjamin Herman, l’auteur de l’assaut terroriste de Liège, entrait en ligne de compte depuis 2012 pour une libération conditionnelle mais il ne l’a jamais reçue. En 2016, il avait néanmoins obtenu un régime de détention restreinte, qui a vite pris fin.

L’auteur de la tuerie de Liège, Benjamin Herman, a dû attendre 19 mois avant de pouvoir bénéficier à nouveau de congés pénitentiaires classiques, a-t-on indiqué à bonne source.

Le malfrat multirécidiviste entrait en ligne de compte depuis 2012 pour une libération conditionnelle mais il ne l’a jamais reçue. En 2016, il a toutefois bénéficié d’un régime de détention restreinte qui lui permettait de sortir de prison le matin et d’y revenir le soir afin qu’il puisse trouver un travail et se préparer à sa libération définitive, en 2020, lorsqu’il aurait purgé toute sa peine.

Ce régime a commencé le 12 février 2016. Le 22 février, Benjamin Herman n’est pas revenu le soir à la prison. Le 5 mars, il est arrêté lors de son retour en raison d’un vol avec effraction qu’il a commis. Le 14 mars, le tribunal d’application des peines met fin au régime de détention restreinte. Le 16 mars, il est transféré à la prison de Namur où il devra attendre 19 mois avant de pouvoir à nouveau prétendre à un congé pénitentiaire ou une permission de sortie.