Enjeux, présentation des listes...

TOURNAI

Cityparking: un huissier va récupérer les impayés depuis 2013

Cityparking: un huissier va récupérer les impayés depuis 2013

Si vous avez oublié de régler des redevances de parking entre 2013 et 2017, attendez-vous à recevoir une lettre d’huissier… EdA - 2173084675

Dès lundi, ceux et celles qui auraient «oublié» de payer des redevances de parking entre 2013 et 2017 recevront une lettre d’un huissier de justice. La note pourrait être salée pour certains...

«L’arriéré judiciaire étant trop important et les frais engendrés par ce type de procédure très conséquents, nous avons décidé de récupérer en une fois toutes les redevances impayées entre 2013 et 2017», explique Didier Panneels, le patron de Cityparking.

Lequel cite notamment le cas d’une dame qui n’avait pas payé une redevance de 15€ depuis 2012 et qui s’est vue assignée récemment devant le tribunal, avec à la clé une redevance non seulement gonflée par les frais de rappel, mais aussi par ceux engendrés par cette procédure.

«Jusqu’à présent, les recouvrements auprès des personnes qui ne payaient pas malgré plusieurs rappels et mises en demeure, se faisaient donc redevance par redevance. Désormais, nous allons regrouper tous les impayés sur la période considérée, soit entre 2013 et 2017, et la personne sera invitée par un huissier à tout régler en une seule fois…»

Cela risque de coûter cher à certains, sans doute, mais, au final, cela devrait s’avérer cependant moins onéreux qu’une procédure en justice. La possibilité d’aller devant un tribunal étant toujours laissée à l’appréciation du mauvais payeur qui devra cependant disposer de solides arguments pour faire valoir son bon droit, si tel est le cas.

Bref, si vous pensez avoir «oublié» de payer l’une ou l’autre redevance de stationnement entre 2013 et 2017, attendez-vous à recevoir la douloureuse dans votre boîte aux lettres dès la semaine prochaine.

Sachant, par exemple, que, pour une redevance de 15€ non payée en 2013, la note peut grimper jusqu’à 47,50€, si l’on tient compte des indemnités prévues dans le règlement communal, des frais de rappel, de la note de l’avocat (qui aura envoyé les mises en demeure) et de celle de l’huissier la facture risque d’avoir un goût amer.

Côté chiffres toujours, on notera que ce sont près de 90 000 redevances impayées durant la période considérée que Cityparking escompte bien récupérer.

Dont 50% à charge de Français qui ne devraient pas non plus échapper à la visite d’un huissier mandaté dans le cadre d’une requête européenne.

Bref, un distrait averti en vaut...