TENNIS

Roland-Garros: Serena-Sharapova et Djokovic-Dimitrov possibles dès les huitièmes de finale

Roland-Garros: Serena-Sharapova et Djokovic-Dimitrov possibles dès les huitièmes de finale

Un duel d’anciennes numéros 1, dès les huitièmes de finale? Photo News

Serena Williams et Maria Sharapova, de retour à Roland-Garros, pourraient s’affronter dès les huitièmes de finale de l’édition 2018, qui débute dimanche, où Rafael Nadal a évité le pire et surveillera de loin Dominic Thiem et Novak Djokovic.

Il y aura donc peut-être un choc entre deux anciennes N.1 mondiales et lauréates du tournoi avant même les quarts de finale. Pourquoi? Parce que Serena Williams, qui tente de revenir au premier plan après avoir donné naissance à son premier enfant (en septembre), n’est plus tête de série et n’était pas à l’abri de tomber sur un écueil dès les premiers tours.

Tombée au 449e rang, l’Américaine, qui a soulevé trois fois la coupe (2002, 2013, 2015) mais n’a joué que quatre matches cette saison (2 victoires, 2 défaites), a toutefois bénéficié d’un premier tour abordable sur le papier face à la Tchèque Krystina Pliskova (70e mondiale), sœur jumelle de Karolina Pliskova, classée elle au 6e rang.

C’est cette dernière que Sharapova, opposée d’entrée à une qualifiée, pourrait croiser dès le troisième tour. La championne russe, deux fois titrée à Paris (2012, 2014), n’y a plus remis les pieds depuis 2015.

Suspendue 15 mois pour dopage au meldonium, elle avait manqué la cuvée 2016 et n’avait pas obtenu d’invitation des organisateurs pour la suivante, alors que son classement ne lui permettait pas d’intégrer le grand tableau. Elle aurait pu tenter d’y accéder via les qualifications mais s’était blessée peu avant.

Le parcours ne s’annonce pas simple pour la tenante du titre, la Lettone Jelena Ostapenko, susceptible de croiser une ancienne N.1 mondiale, la Bélarusse Victoria Azarenka dès le 2e tour.

Federer absent pour la 3e année consécutive

L’actuelle N.1 mondiale et finaliste sortante Simone Halep figure elle dans le même quart de tableau que les Françaises Kristina Mladenovic et Caroline Garcia (7e mondiale), qu’elle pourrait affronter respectivement au 3e tour et lors des quarts de finale.

Dans le tournoi messieurs, pour la troisième année consécutive les spectateurs de la Porte d’Auteuil ne verront pas Roger Federer. Blessé à un genou en 2016, l’homme aux vingt titres du Grand Chelem a décidé de faire l’impasse sur la saison sur terre comme l’année passée afin de se préserver pour Wimbledon (2-15 juillet)

Le champion sortant Nadal, qui visera une onzième couronne, a évité le pire lors du tirage au sort, effectué par Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, triples champions du monde (2015, 2016 et 2018) et vice-champions olympiques 2018 de danse sur glace.

Il est sûr de ne pas croiser avant la finale l’Autrichien Dominic Thiem, le seul à l’avoir battu depuis deux ans sur terre battue, ni même Djokovic et Stan Wawrinka. Alors que Djokovic figure sur la trajectoire de Grigor Dimitrov en huitièmes, Thiem et Wawrinka ont été versés dans le dernier quart de tableau, de loin le plus dense, en compagnie du Japonais Kei Nishikori, du N.1 français Lucas Pouille et de l’Allemand Alexander Zverev, tête de série N.2.