Affaire du prêtre-psychothérapeute: plusieurs témoignages de médecins

Dans cette affaire de prêtre-psychothérapeute, plusieurs personnes se sont manifestées pour dénoncer la thérapie de Jacques G. Celles-ci ont préféré garder l’anonymat. gilles lougassi – Fotolia

Dans cette affaire de prêtre-psychothérapeute, plusieurs personnes se sont manifestées pour dénoncer la thérapie de Jacques G. Celles-ci ont préféré garder l’anonymat.

– Dr N., praticienne de la région namuroise. Elle a envoyé une lettre d’avertissement à l’ordre des médecins namurois en juin dernier. Un document transmis par la suite, en juillet, au procureur du Roi de Namur-Dinant.
– Dr S., praticien en Brabant wallon.
– Dr X., psychiatre exerçant en région namuroise. Il avait envoyé une lettre d’avertissement en 2011 au parquet de Namur, à l’évêché, et à l’ordre des médecins de la Province de Namur. Il a été entendu à ce propos par le parquet.
– Baptiste (*), 37 ans, victime de Jacques G. en 2002.