CINÉMA

Les sorties cinéma de ce mercredi 23 septembre

Les sorties cinéma de ce mercredi 23 septembre

L'Avenir

Jake Gyllenhaal et un Couvinois au sommet, Gérard Lanvin et Pascal Plisson à la cave: il y a tout cela, et même la suite du "Labyrinthe", dans les sorties cinéma de ce mercredi 23 septembre. Les critiques de L'Avenir vous disent quoi en penser. Vous n'êtes pas obligés de les croire. Juste de les lire.

 

EVEREST

Drame d’aventures de Baltasar Kormákur. Avec Jake Gyllenhaal, Jason Clarke, Josh Brolin, Keira Knightley, Robin Wright… Durée : 2 h 01.

 

 

Ce que ça raconte

Le 10 mai 1996, huit alpinistes issus de deux expéditions trouvent une mort tragique, piégées par une tempête au sommet de l’Everest. Ceci est leur histoire.

Ce qu'on en pense

Un casting solide, une 3D qui fiche le vertige, la mort, l’amour, les larmes : un divertissement puissant en bonne et due forme.

Les interviews de Jake Gyllenhaal et Jason Clarke
La critique complète

 

LE CHALLAT DE TUNIS

Docu-fiction de Khaouter Ben Hania. Avec Jallel Dridi, Moufida Dridi et Narimène Saidane. Durée : 1 h 30.

 

 

Ce que ça raconte

En 2004, on raconte qu’un homme armé d’une moto balafrait les fesses des femmes dans les rues de Tunis. Légende urbaine ou histoire vraie ? En 2014, après la révolution, Khaouter Ben Hania part à sa recherche…

Ce qu'on en pense

Mi-docu, mi-fiction, ce « documenteur » fascinant questionne la frontière entre réalité et mensonge d’une part, et l’image de la femme dans la société d’autre part. Drôle par moments, révoltant à d’autres, malin tout du long, et globalement très bien fichu.

La critique complète

 

LA BATAILLE DE L'EAU NOIRE

Documentaire de Benjamin Hennot. Durée : 1 h 15.

 

 

Ce que ça raconte

En 1978, des habitants de Couvin se lancent dans une grande lutte contre l'administration de Guy Mathot, qui entend construire un barrage XXL dans leurs jardins.

Ce qu'on en pense

Un docu riche et élégant, pour une version couvinoise très jubilatoire du pot de terre contre le pot de fer. Et c'est le pot de fer qui a gagné, encore bien.

L'interview de Benjamin Hennot

 

LE GRAND JOUR

Documentaire de Pascal Plisson. Durée : 1 h 26.

 

 

Ce que ça raconte

Destins croisés de quatre jeunes aux quatre coins du monde, guidés par une force commune : leur passion.

Ce qu'on en pense

Après le chemin de l’école, Plisson connaît la route et copie l’itinéraire pour en faire celui de la passion. Mais le non-choix formel entre fiction et réalité (et un infâme doublage en français) décrédibilisent l’ensemble.

La critique complète

 

PREMIERS CRUS

Drame de Jérôme Le Maire. Avec Gérard Lanvin, Jalil Lespert et Alice Taglioni. Durée : 1 h 37.

 

 

Ce que ça raconte

Charlie, fils de viticulteur aime le vin, mais pas se salir les mains. Il accepte pourtant de reprendre en main le domaine, négligé par son père.

Ce qu'on en pense

Pas de la piquette, mais pas un grand cru non plus. Les grosses ficelles du scénario nous donnent sans cesse l'impression d'être devant notre télé et pas au cinéma.

La critique complète

 

LE LABYRINTHE: TERRE BRÛLEE

Science-fiction de Wes Ball. Avec Dylan O'Brien, Kaya Scodelario. Durée: 2h13

 

 

Ce que ça raconte

Thomas et ses acolytes, enfin sortis du Bloc appartenant au Labyrinthe, vont devoir affronter de bien plus grandes épreuves pour échapper à la société WICKED.

Ce qu'on en pense

Mais quelles drogues les scénaristes américains prennent-ils? À force d'imaginer l'inimaginable, on finit par lasser.

La critique complète

 

CAFARD

Film d’animation de Jan Bultheel. Avec les voix de Wim Willaert et Sébastien Dewaele. Durée: 1 h 20.

 

 

Ce que ça raconte

Ostende, 1914. Quand il découvre que sa fille a été violée par des soldats Allemands, Jean Mordant jure de la venger et rejoint les forces armées. C’est le début d’un long périple à travers l’Europe de la Grande Guerre…

Ce qu'on en pense

Un film flamand qui ravira les amateurs d’animation grâce à son esthétique particulière et ses prouesses techniques.

 

I DONT'T BELONG ANYWHERE; LE CINEMA DE CHANTAL AKERMAN

Documentaire de Marianne Lambert. Durée: 1 h 07.

 

 

Ce que ça raconte

Retour sur la carrière de la cinéaste belge Chantal Akerman, qui se confie en retour.

Ce qu'on en pense

Un docu estampillé Fédération Wallonie-Bruxelles, épuré et globalement intéressant.