VIRUS TROPICAL

Les conditions sont là pour le zika

Les conditions sont là pour le zika

Aucun vaccin, ni traitement pour le zika. Mais cette infection mal connue peut aussi passer inaperçue. Reporters/BSIP

Avec des vacanciers de retour de zones tropicales où sévit le virus, le zika se propagera comme le chikungunya. En France c’est sûr. Et chez nous?

Aedes albopictus, alias moustique tigre, doit son nom aux rayures qu’il porte sur les pattes. Invasif, ce transmetteur de virus est actuellement présent dans une centaine de pays sur cinq continents; il s’est récemment propagé en Polynésie française et au Brésil. Outre la dengue et le chikungunya, il transmet aussi le virus zika entraînant lui aussi fièvre, douleurs musculaires, éruptions cutanées, voire des complications neurologiques. Cela peut même s’avérer exceptionnellement fatal pour des personnes plus fragiles.

La salive du moustique femelle vous infecte

La propagation virale se fait par l’intermédiaire de la salive que le moustique tigre femelle injecte dans sa victime pour fluidifier le sang. En France métropolitaine, pour le Haut conseil de la santé publique (HCSP), il sera difficile d’empêcher son arrivée et sa propagation cet été.

Depuis sa première observation en 2000 en Belgique, jusqu’en 2012, Aedes albopictus n’a plus été observé ni trouvé au cours des différentes inspections entomologiques réalisées sur le site d’introduction. En juillet 2013, un adulte mâle a pourtant été capturé sur ce même site; une plateforme de pneus usagés et importés, située à Vrasene (Flandre orientale). Cette redécouverte suggère la réintroduction de cette espèce en Belgique via le commerce de pneus usagés. « On le retrouve aussi régulièrement dans les chargements entrant en Belgique via les ports ou les aéroports», confirme l’Institut de médecine tropicale qui donne aux voyageurs toutes les mesures de prévention sur son site.

Tout comme l’UE, l’Institut de médecine tropicale d’Anvers surveille sa progression. Pour Maxime Madder « sa présence ailleurs en Europe reste inquiétante. Mais il semble qu’il ne survit pas à nos températures hivernales.»

Ce moustique tigre est désormais bien implanté dans 20 départements du sud de la France; sa présence est ponctuelle dans 17 autres départements.

Si vous voyagez vers les tropiques, enduisez-vous de répulsif cutané et portez des vêtements bien couvrants. Les personnes infectées seront isolées durant la période fébrile, pour éviter la contamination de nouveaux moustiques… et humains.

www.itg.be