Brrrr, il va vivre deux mois dans un phare hanté

Brrrr, il va vivre deux mois dans un phare hanté

Reporters

C'est une idée saugrenue mais pourtant Marc Pointud y tient: il passera deux mois dans le Phare de Tévennec. Un monument déserté depuis plus de 100 ans et parmi les plus hantés du monde.

C'est un phare entouré d'eau et dans le Finistère, non loin de Plogoff. Jusque là, rien de plus normal. Sauf que le Phare de Tévennec est hanté, c'est même l'une des constructions répertoriées parmi les plus hantées au monde. Et pourtant, le site All Boats Avenue révèle que ce phare, abandonné quand même depuis 1910, va de nouveau être habité.

En effet, Marc Pointud est président de la Société nationale pour le patrimoine des phares et balises et il est bien décidé à occuper les lieux pendant deux mois. Des lieux témoins de nombreuses morts foudroyantes et phénomènes étranges dès la construction du phare (en 1869, sur un rocher entre l’île de Sein et la porte du Van), et même auparavant. À l'origine? Un naufragé mort de faim sur ce rocher malgré d'incessants appels au secours.

Ainsi, dès 1874, les deux premiers gardiens sont atteints de folie. Et jusqu'en 1910, plus de dix décès inexpliqués ont été signalés. Depuis abandonné, le Phare reste un haut-lieu de phénomènes bizarres comme des hurlements attribués aux âmes errantes.

Marc Pointud a donc sans doute le coeur bien accroché mais effectuera ce séjour pour la bonne cause et restaurer ce patrimoine trop longtemps abandonné. Une campagne a d'ailleurs été lancée sur le site Mymajorcompany. Le but de ce séjour est dont de médiatiser cette histoire... c'est réussi.