ENVIRONNEMENT

Feu vert pour le huitième et dernier parc éolien en mer du Nord

Feu vert pour le huitième et dernier parc éolien en mer du Nord

«C’est important pour notre approvisionnement énergétique et pour notre économie. la Belgique fait partie du top européen en matière offshore», a déclaré le secrétaire d’État à la mer du Nord. REPORTERS

Le secrétaire d’État à la mer du Nord, Bart Tommelein, a approuvé le permis d’environnement pour le parc éolien «Mermaid». Celui-ci est le huitième et le dernier, ainsi que le plus éloigné des parcs éoliens en mer du Nord.

Les trois parcs éoliens existants seront rejoints dans les prochaines années par cinq nouveaux projets.

Ainsi, le secrétaire d’État souhaite doubler la production d’énergie maritime.

«Les huit parcs éoliens livreront une capacité de 2.200 MW, l’équivalent de deux centrales nucléaires. De cette manière, la mer du Nord fournira quelque 10% des besoins belges en électricité», explique Bart Tommelein.

«C’est important pour notre approvisionnement énergétique et pour notre économie. la Belgique fait partie du top européen en matière offshore.»

Un projet pilote sur l’énergie des vagues

Le parc Mermaid prévoit également un espace pour un autre type d’énergie, celle des vagues.

Un projet pilote a été autorisé dans le cadre duquel des convecteurs seront placés entre les turbines éoliennes, produisant jusqu’à 5MW au total. «Ce projet est unique pour notre pays. La recherche et le développement de nouvelles formes d’énergie à la mer du Nord sont pour moi d’une importance cruciale.

La ‘blue energy’est le fer de lance de ma politique des prochaines années en mer du Nord», conclut le secrétaire d’État.

Nos dernières videos