MUSIQUE

Live buzz avec Sheppard : happy family

Les Australiens ont conquis les radios du monde entier avec leur tube «Geronimo». Et voilà leur premier album.

On retrouve Emma, Amy et George, la fratrie Sheppard, moitié du groupe du même nom, un peu fatigués. Ils sont en pleine tournée promo en Europe: le matin même ils étaient à Londres et le soir, direction l’Allemagne pour trois jours. Un sacré programme! «Vous n’imaginez même pas», sourit George. Les Australiens ont déjà conquis leur pays avec un premier single, Let Me Down Easy (qui sera bientôt lancé chez nous) et puis surtout le hit Geronimo : quatre fois disque de platine et le titre le plus longtemps n°1 des charts pour un groupe indépendant sur l’île-continent.
 

Leur premier titre, Geronimo, dans notre première vidéo ci-dessus.

Nous vous invitons a régler le niveau de lecture sur HD pour une qualité d'image et de son optimale.

 

La fratrie a toujours baigné dans la musique, et tous les trois ont appris un instrument dès leur plus jeune âge. «On est une famille très créative, dit Amy. George était dans la comédie, moi dans la musique, et Emma dans la mode.»

Mais l’histoire de Sheppard a commencé un peu par hasard: quand Amy a dû composer une chanson pour ses cours, à l’université, elle a demandé à son frère de l’accompagner. Et puis, Emma les a rejoints à la basse. «C’est la première fois qu’on faisait un projet commun et ça marche plutôt bien quand on est ensemble», dit George.

Deuxième titre, Let me down easy, ci-dessous :
 

 

Ça a l’air facile comme ça, mais avant le succès phénoménal, il y a eu du travail, recadrent-ils: «On a pas mal cherché, on a écrit beaucoup de chansons, on a fait pas mal d’erreurs, on a recommencé… On voulait que ça soit parfait pour un premier album. Le succès est arrivé assez vite, c’est vrai, mais on a beaucoup travaillé en amont.»

La musique est légère et dansante. Et pourtant, les textes ne le sont pas tant que ça. Ils sont inspirés d’expériences personnelles: «L’album parle de quelqu’un qui a été à genoux, mais qui a toujours de l’espoir. On n’a pas prévu ça, c’est juste ce qu’on ressentait quand on a écrit l’album», assure Amy.

Et c’est comment de raconter ses expériences personnelles et ses histoires d’amour entre frère et sœurs? «On évite de se regarder dans les yeux quand on chante» , rigole George.

Dernier titre, Stay High (Tuve Lo cover), ci-dessous :
 

 

Alors qu’ils sont en interview, leur maman n’est pas très loin, elle les accompagne partout. «Nos parents sont très proches de nous. Ils nous soutiennent depuis le début, ils ont été très généreux avec leur temps et aussi avec l’argent. Ils nous ont aidés beaucoup pour ce premier album. Et maintenant que ça marche pour nous, on peut leur rendre .»

La suite: d’abord rentrer en Australie pour travailler sur un deuxième album à enregistrer en septembre avec, entre-temps une tournée de festivals cet été.

Toutes nos sessions acoustiques Live buzz.

 

 

 

Sheppard, «Bombs Away», Universal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos dernières videos