MUSIQUE

Live buzz avec Besac Arthur: le chanteur voyageur

Après trois EP, le jeune Belge sort son premier album « Lever l’encre », inspiré de ses voyages, entre l’Asie et l’Amérique du sud.

Dès le titre, Besac Arthur plante le décor : « Lever l’encre, c’est l’idée de voyager et de prendre la plume pour l’écrire.

Je voyage énormément, j’écris mes chansons sur la route. Que ce soit en Asie ou en Amérique du sud, je rencontre beaucoup de monde avec mon sac à dos, je dors chez l’habitant, etc.

C’est ça qui m’inspire. D’être toujours en mouvement, dans un train, dans un avion…»

Le premier titre de cette session acoustique : Ciel du nord, dans notre première vidéo ci-dessus.

Nous vous invitons a régler le niveau de lecture sur HD pour une qualité d'image et de son optimale.

Rencontres ici et là-bas

Ainsi, Taxi Driver évoque l’histoire d’un chauffeur de taxi rencontré à New York. Plus près d’ici, son nouveau single, Ciel du nord : « C’est une rencontre avec un jeune garçon qui, après des études de journalisme, m’a raconté son histoire. Il m’a dit qu’il n’allait pas pouvoir rester en Belgique: il allait être renvoyé chez lui parce que ses parents avaient reçu une lettre de l’État belge… ça m’a fort choqué et j’ai écrit cette chanson-là. »

Deuxième titre : Heart of gold, ci-dessous :

Lui, son univers, c’est le blues, d’abord, mais sur ses chansons en français et en anglais, on retrouve aussi de la folk, de la pop. Il raconte s’être inspiré de singers songwriters comme Bob Dylan ou Neil Young. Un premier album qui est la continuité de ses trois mini-albums. Il avoue tout de même qu’un premier disque, «ça donne quand même un peu des étoiles dans les yeux», d’autant plus que quelques radios ont commencé à diffuser Ciel du nord.

La musique à 18 ans

Besac-Arthur a toujours écrit, beaucoup. Bien avant de commencer la musique d’ailleurs: «À 18 ans, j’ai trouvé une vieille guitare chez moi qui n’avait jamais servi. Une guitare que mon père avait ramenée de voyage. Mon père est arménien, il est arrivé en Belgique à 18 ans avec cet instrument. C’est en le découvrant que j’ai trouvé des sons par moi-même, trouvé des accords pour mettre mes textes en musique. Dès 12 ans, j’écrivais. À l’époque, mes textes c’étaient des petits poèmes, pas encore des chansons».

Troisième titre : Taxi driver, ci-dessous :

Si ces voyages lui ont inspiré des histoires, jusqu’à présent, il a d’autres projets. Comme «l’idée de faire un tour du monde, de ramener des sons différents».

+ Besac-Arthur, «Lever l’encre». Pas mal de dates de concerts sont prévues. La liste sur son site officiel: www.besacarthur.be

Toutes nos sessions acoustiques Live buzz.

Nos dernières videos