LIÈGE -

Black-out? Le Village de Noël et la patinoire sont préparés

Black-out? Le Village de Noël et la patinoire sont préparés

«3 ou 4h de coupure d’électricité, ce n’est rien. C’est à partir de 18 à 20h que nous connaîtrions des problèmes», assure Pierre Fontaine, gestionnaire de la patinoire de la place Cathédrale.

Les illuminations de Noël, la patinoire et le Village de Noël investiront bientôt le centre-ville de Liège. Avec une volonté de diminuer la consommation énergétique et quelques précautions en cas de black-out.

À peine la foire d’octobre achevée, les regards liégeois se tournent vers le Village de Noël, la patinoire et les autres joyeusetés de fin d’année. Le marché de Noël sera ouvert du 28 novembre au 30 décembre et la patinoire, du 29 novembre au 4 janvier et d’autres activités se déroulent en ville durant la période de fêtes.

À partir du 21 novembre, pour accompagner cette programmation, ce sont les illuminations qui vont embellir la ville. En cet hiver où l’on risque de parler de black-out, la consommation énergétique qu’impliquent ces activités représentent-elles une menace? À vrai dire, l’essentiel du centre-ville ne serait aps concerné en cas de plan de délestage électrique.

«Une traverse consomme moins qu’un sèche-cheveux»

Mais la Ville de Liège a cherché à prendre les devants et réduire au maximum la consommation électrique des illuminations, qui représentent un investissement de 150000 euros pour elle. «Nous utilisons désormais des ampoules LED. Une traverse consomme actuellement entre 60 et 200 watts, alors qu’il y a à peine trois ans, une seule ampoule consommait entre 80 et 150 watts», assure Maggy Yerna, échevine du Développement économique.

«Quelques chiffres méritent d’être rappelés: un sèche-cheveux consomme entre 300 et 600 watts/heure et un sèche-linge, entre 4000 et 4500 watts/heure», ajoute Maggy Yerna. «Or, on se situe entre 30 et 35 kilowatts sur l’ensemble de la ville, avec toutes les illuminations de Noël.» Ce sont donc surtout des mesures préventives qui ont été prises pour les illuminations.

Dans le Village de Noël, on utilise du gaz

Concernant le Village de Noël et tous ses chalets, «nous nous employons surtout à fournir aux exposants toutes les informations pour assurer la sécurité en cas de black-out. Il n’y a pas de mesures de coupures a priori, mais plutôt de gestion en cas de black-out, sur la procédure à suivre au cas où…», explique encore l’échevine. «Mais il va de soi qu’en cas de black-out, les activités seront interrompues. Cela étant, la consommation électrique du village est réduite, puisque la majorité des appareils de chauffage ou de cuisson fonctionnent au gaz.»

Pas de panique pour la patinoire

Du côté de la patinoire de la place Cathédrale, on se veut rassurant également. «On peut sans problème y poursuivre le patinage, même en cas de coupure d’électricité», assure le gestionnaire de l’infrastructure, Pierre Fontaine. «Une coupure de 3 à 4 heures, ce n’est rien. C’est à partir de 18 à 20h sans électricité que nous commencerions à connaître des problèmes.»
 

LIRE AUSSI | Ce vendredi: toutes les nouveautés 2014 de «Liège, Cité de Noël»