article abonné offert

Assises

Xavier Deneys tue son père: "C'est la foudre qui m'a traversé !"

Xavier Deneys tue son père: "C'est la foudre qui m'a traversé !"

Belga

« La trahison, c’est quelque chose que je pouvais pas accepter, surtout de la part de mon père, a convenu ce lundi matin Xavier Deneys, accusé du meurtre de son père, Robert, 50 ans, en avril 2009 à Arlon Si je suis allé chez lui, c’était pour avoir une bonne explication. Quand il a avoué, c’est la foudre qui m’a traversé ! »

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 30 des 147 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?