L’autre repère de Dutroux

EDA

La maison de Sars-la-Buissière, l’une des propriétés de Dutroux où il a notamment commis les viols de jeunes Slovaques, a été achetée par la commune de Lobbes en 2008. Intégrée dans une série de projets étudiés dans le cadre du plan communal de développement rural (PCDR) en concertation avec la population, la propriété sera incluse dans le futur aménagement de la place communale. La maison sera-t-elle détruite ? « On ne sait pas encore », indique le bourgmestre Marcel Basile. Qui avoue qu’« on ne parle pas de ce dossier tous les jours, parce que même 15 ans après c’est lourd… ». Ce qui est par contre acquis, en accord avec les familles des victimes, c’est qu’un espace commémoratif sera installé dans le futur espace aménagé. Le PCDR comprenant 10 fiches projets, qui doivent encore être approuvées le gouvernement wallon, l’aménagement du site pourrait encore prendre plusieurs années. En attendant, la commune se contente d’un entretien des lieux.¦A.W.