Vingt balles pour tuer Kitty : le tireur était loin d'être un amateur

Vingt balles pour tuer Kitty : le tireur était loin d'être un amateur

Les experts sont formels: il y avait une véritable intention de tuer. Belga

Le tueur n’a laissé aucune chance à la jeune policière, lors de la fusillade à Lot, la nuit du 3 au 4 décembre 2007. Il a tiré au moins 20 projectiles de très gros calibre avec sa Kalachnikov. Il y avait volonté de tuer. Aux assises, les experts sont formels.

Les détails livrés hier par les experts en balistique permettent de mieux comprendre encore le scénario du drame de Lot-Beersel qui a coûté la vie à la jeune policière Kitty Van Nieuwenhuysen.

Les agents ont été mitraillés à très courte distance. Un gangster a en effet surgi du côté droit du combi et a tiré vingt coups au moins par la vitre et la portière de la passagère.

Selon les experts, le tireur n’est pas un amateur s’il a réussi un tir aussi bien groupé avec une arme de gros calibre. Kitty a été atteinte de plusieurs projectiles dont plusieurs vont faire éclater sa boîte crânienne. Des photos de cette scène d’épouvante ont été projetées dans la salle. Elles sont atroces.

La jeune policière a pratiquement servi de rempart pour son collègue Van Stalle qui a été atteint à la main et au flanc droits mais qui survivra à ses blessures.