Le MR organise la succession de Reynders

Reporters

Le bureau exécutif du MR se réunit ce vendredi soir au siège du parti, a-t-on appris à bonne source, sans avoir obtenu toutefois la confirmation de la présidence. La réunion sera consacrée à la façon dont le parti va organiser la succession de Didier Reynders.

Depuis les élections de juin 2009 et l'échec du MR, le parti est déchiré par une lutte intestine entre partisans et adversaires de Didier Reynders. Les élections de juin 2010, qui se sont traduites par un nouveau ressac des Réformateurs et leur mise à l'écart des négociations ont remis le sujet à l'ordre du jour. M. Reynders était censé rester à son poste jusqu'à la formation d'un gouvernement fédéral mais la longueur des discussions et la perspective de leur échec ont ravivé les tensions même si elles se sont manifestées d'une façon plus discrète.

Plusieurs personnalités du parti se sont exprimées dans les médias ces derniers jours. L'hypothèse d'élections internes en janvier est souvent citée, y compris par des proches de Didier Reynders. Chez ces derniers, l'on fait toutefois remarquer qu'en cas d'élections anticipées, le parti ne pourrait mener de front un scrutin interne et une campagne électorale. Le député François-Xavier de Donnea a ainsi recommandé de renouveler dans le cas la présidence en vue des communales de 2012.

Le nom de Charles Michel est cité comme candidat potentiel à la succession de Didier Reynders. Même M. de Donnea l'évoquait jeudi dans une interview comme "un des candidats auxquels il faut songer". Le député Denis Ducarme en appelait quant à lui clairement à cette candidature.

Belga