Les cafetiers sont mécontents des fédérations horeca. Elles ne soutiennent pas assez leur combat «pro» tabac.

Les organisateurs de la manifestation antitabac organisée samedi, à Bruxelles, pour protester contre l'interdiction, dès le 1er juillet, de fumer dans les cafés ont déploré, hier, le manque de soutien des fédérations Horeca Vlaanderen, Horeca Bruxelles et Horeca Wallonie et travaillent à la création d'une nouvelle fédération.

Les organisateurs disent «leur mécontentement et leur indignation» envers les trois fédérations Horeca. «Horeca Vlaanderen avait annoncé son soutien, ce qui n'a pas été respecté», soulignent-ils dans un communiqué, précisant que malgré leur appel, Horeca Bruxelles et Horeca Wallonie n'ont pas répondu à leur demande de soutien. «Nous sommes convaincus aujourd'hui que cette fédération se limite à défendre les Ho (hôtels) et Re (restaurants) et que les Ca (cafés) servent juste à remplir leurs caisses par les cotisations annuelles », affirment-ils.

Ils travaillent aujourd'hui à la création d'une fédération de cafés «uniquement dans le but de défendre fermement les exploitants de cafés» . Les organisateurs estiment que l'abaissement de la TVA, réclamé par Horeca Vlaanderen, ne résoudra pas le problème de la baisse de la fréquentation.

Samedi, ce sont finalement quelque 830 cafetiers et sympathisants qui ont manifesté à Bruxelles contre l'interdiction de fumer dans les lieux publics fermés qui doit être étendue le 1er juillet en Belgique à tous les cafés. Si l'interdiction de fumer est déjà en vigueur dans les restaurants, jusqu'ici, les cafés étaient libres de permettre à leurs clients de fumer, à condition de renoncer à servir des plats. Mais la Cour constitutionnelle a estimé que la législation en vigueur induisait des inégalités de traitement et a programmé au 1er juillet l'interdiction de fumer dans les débits de boissons.

La Belgique compte encore quelque 12 000 cafés dont 4 000 à 5 000 seraient directement menacés dans leur existence par la nouvelle loi. Elles réclament notamment l'autorisation pour les cafetiers de déclarer eux-mêmes leur établissement fumeur ou non fumeur.

Nos dernières videos