Les militaires belges de retour d'Afghanistan devaient décompresser à Chypre. Mais le ministre de la Défense s'est opposé au projet.

Fallait-il autoriser nos militaires revenant d'Afghanistan décompresser dans un luxueux hôtel chypriote? Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, a tranché en défaveur du projet. Ce que regrettent les syndicats.

Selon nos confrères du Standaard, une quarantaine de chambres avaient été réservées depuis plusieurs mois pour permettre à une centaine de militaires belges de retour d'Afghanistan de suivre un programme de décompression psychologique de trois jours. Mais, comme il l'avait déjà fait en octobre dernier, Pieter De Crem, qui affirme qu'aucune réservation n'a été passée, a refusé de donner son feu vert à cette option défendue par le patron de l'armée, le général Charles-Henri Delcour.

«Il n'y a pas de nouvelle décision. En octobre, le ministre avait demandé au staff de la Défense de lui remettre un dossier étayé. Mais dans ce dossier, il n'y a aucun nouvel élément, argument ou proposition. La décision reste donc la même : ce projet ne se fera pas », a affirmé le porte-parole du ministre.

Les syndicats militaires ont accueilli fraîchement l'annonce du nouveau refus du ministre. «Nous trouvons l'idée d'un tel sas de décompression très importante pour les militaires qui, par exemple, à Kunduz (nord de l'Afghanistan) ont été confrontés aux talibans ou ont été témoins d'un attentat-suicide », a affirmé le président du Syndicat libre de la Fonction publique (SLFP)-Défense, Erwin De Staelen, à l'agence Belga .

La Défense ne fait rien pour le suivi de nos militaires, alors qu'ils réalisent un excellent travail sur le terrain, a ajouté le président du syndicat libéral.

La Centrale générale du Personnel militaire a pour sa part réclamé un bon accompagnement psycho-social avant et durant la mission, ainsi qu'un bon suivi. «La décompression peut éventuellement être un élément de ce suivi » a expliqué son président, Emmanuel Jacob, qui a aussi plaidé pour une approche différenciée, selon les circonstances auxquelles les militaires ont dû faire face.

Nos dernières videos