TELEVISION

Nathalie Maleux: "Mes mains tremblaient"

Nathalie Maleux: "Mes mains tremblaient"

RTBF

La souriante Nathalie Maleux a étrenné le nouveau studio numérique de la RTBF avec le nouveau JT de 13 h. Son stress ne s'est pas trop vu à l'antenne.

Il est 13h35. Dans la salle de réception située non loin du Studio 2 de la RTBF, à Bruxelles, quelques applaudissements fusent. Nathalie Maleux vient de boucler son premier JT de 13 h nouvelle mouture. Sans véritables accros. C'est donc une présentatrice tout sourire que l'on retrouve à l'issue de l'exercice.

Votre premier sentiment à la sortie de ce JT de 13h?Un sentiment de grande satisfaction parce que c'est tout le travail d'une équipe qui a été porté. Et ce nouveau studio, c'est un formidable outil pour mettre l'info en évidence.

Il y a eu des petites frayeurs que l'on n'a pas vues à l'écran?Forcément, il y en a toujours. Je dois avouer que mes mains tremblaient à la sortie des titres. Mais cela fait partie d'une actualité qui est toujours en bouleversement. Mais avec le sourire, tout passe...

Vous aviez bien dormi?Non, j'ai très mal dormi, j'ai fait des éditions pendant toute la nuit... C'est un changement que la RTBF n'avait plus connu depuis le déménagement de Flagey à Reyers. On a déjà souvent changé de décor, mais nous étions toujours dans le studio 18.

Qu'est-ce qui change dans votre travail?On a différents axes caméras et il y a des mises en perspective différentes avec un écran plasma où l'on reçoit les directs. Donc, toute la mécanique du présentateur est différente. C'est également vrai pour ceux qui se trouvent derrière les consoles et caméras.Votre journée est différente?On travaille beaucoup plus dans l'urgence pour un 13h, ce que je faisais déjà les samedis et les dimanches. Il faut s'adapter à une vie de groupe beaucoup plus intense, puisque le samedi et le dimanche, on travaille avec des équipes plus réduites.Il y a eu six directs pour cette première édition. Ce sera la norme?Non, il faut qu'il y ait un intérêt. On ne multiplie les directs pour le fun. Des fois, nous n'en aurons qu'un seul. On tentera d'être là où cela se passe.

Votre garde-robe va évolueren fonction des nouvelles couleurs du décor?(rires). C'est vrai que le ton sur ton, cela ne va pas, on va donc éviter le bleu, le rouge... Par contre, je vais pouvoir me permettre de remettre du blanc, blanc cassé...

Vous avez vos week-ends de libre désormais...Et oui... J'en voulais quelques-uns, je les ai tous, yahoo! (rires)