Les écochantiers du père Noël Matériaux naturels

Cela fait plus de vingt ans que Thierry Noël vend et pose des produits sains. Pour améliorer vie et confort.

Tout commence idéalement par un audit énergétique chez le client soucieux d'isoler, d'améliorer son confort et de réduire sa facture énergie. Une thermographie renseignera les points faibles de l'enveloppe de la maison. Là où la chaleur s'échappe, là où le froid rentre...

«Quand on commence à isoler une maison qui ne l'est pas, on rencontre souvent des problèmes de condensation », explique Thierry Noël qui nous reçoit dans son bureau liégeois. Il a créé de toutes pièces EcoBATI que ses deux fils dirigent aujourd'hui; une entreprise dynamique qui vend et distribue des matériaux de construction écologiques.

EcoBATI a pris lentement et modestement vie dans le garage de sa maison privée, il y a vingt-deux ans déjà. Aujourd'hui, l'entreprise verte occupe 6000 m2 aux Hauts-Sarts à Liège. Thierry Noël a laissé les commandes à ses deux fils Yannick et Johan. Il dirige maintenant Ecodomus, une société qui pose ces mêmes isolants éprouvés. Des matériaux sains venus essentiellement d'Allemagne et d'Autriche ; du Portugal pour le liège.

Terre cuite et basalt«Notre force est de proposer une multitude de produits. L'isolant, c'est 40 % de nos ventes. Suivent les enduits, la chaux et les plaques de plâtre. Et enfin, les peintures et les planchers.» Thierry Noël n'est pas un opportuniste. Mais bien un idéaliste visionnaire. Ancien mandataire «vert» liégeois à une époque déjà lointaine, il a construit sa propre maison en blocs de terre cuite.

«Elle bénéficie d'apports solaires passifs, avec une serre comme local tampon bioclimatique. Pour l'isoler, à l'époque, j'ai utilisé de la laine de roche supérieure à la laine de verre. C'était un produit allemand avec des normes déjà plus exigeantes que les nôtres. Moins de colle et une longueur de fibres plus épaisses pour réduire les microparticules en suspension dans l'air.» Au sol, sous le plancher, il pose du basalt. La roche volcanique est connue pour son pouvoir d'isolant acoustique et thermique. Son intérêt pour les matériaux naturels est déjà bien là. Mais ceux-ci sont encore loin d'être dans l'air du temps.

«J'étais enseignant, licencié en sciences et en géographie. J'étais sensible à la destruction des paysages et aux changements climatiques. D'où mon engagement politique chez les Verts. J'ai suivi avec succès les cours d'ingénieur en environnement. Puis j'ai créé une société coopérative pour me lancer dans la vente d'isolants naturels et d'enduits à la chaux.» La suite ressemble à une «success story». Pourtant, Thierry Noël en a bavé durant les premières années. Il fallait batailler ferme contre les préjugés et les façons de faire traditionnelles.

«Avec deux associés du nord du pays, j'étais le premier il y a 20 ans à Batibouw à présenter des produits écologiques. Notre stand occupait 12 m2à ses débuts; aujourd'hui il en compte 60! On nous regardait de haut, le sourire en coin... Cela a bien changé. Maintenant, ce sont les entrepreneurs et les clients qui viennent vers nous. Avec mes deux fils, on est présent sur Bois & habitat, le salon Énergies, Habitat Liège.... »

Pas de paille

Les mentalités ont bien évolué, les produits proposés se sont multipliés : «Il existe une réponse à tous les problèmes d'isolation, de condensation, d'étanchéité à l'air... Je suis ouvert à tout. Certains clients souhaitent de la laine de mouton ou des plumes de canard. J'en fournis. Mais je n'aime pas aller à l'extrême. J'ai vu comment on abattait ces volatiles, cela ne me plaît guère. Pour le liège, je travaille avec des entreprises vraiment respectueuses de l'environnement. J'ai écarté des fournisseurs d'Afrique du Nord trop peu scrupuleux ». Seule la paille en ballots ne fait pas partie des marchandises stockées en permanence aux Hauts-Sarts. Thierry Noël ne veut pas prendre de risque, la paille, excellent produit s'il en est, doit être de première qualité pour remplir parfaitement son rôle d'isolant.

«La cellulose de papier est largement utilisée, insufflée ou non. Certains isolants absorbent plus vite l'humidité et la restituent plus rapidement. C'est le cas de ce produit idéal et bon marché.» La plupart des fournisseurs d'EcoBATI sont restés des entreprises à caractère familial. Ce qui facilite contacts et échanges. Régulièrement, Thierry Noël se rend chez ses fournisseurs, pour découvrir des nouveautés.

«Je me rends trois jours à Munich la semaine prochaine, chez Thermofloc. Il y a deux mois, j'ai été en Autriche où une nouvelle usine de recyclage de papier en isolant a été construite. Ainsi, je me forme sur les dernières innovations.» Et inversement. Quand les producteurs français d'argile viennent sur les hauteurs de Liège pour présenter leur gamme, Thierry Noël réunit son personnel pour une journée d'information. Un produit peut être de bonne qualité, mais si sa mise en oeuvre est inadéquate, tout s'écroule.

EcoBATI scrl, Z.I des Hauts-Sarts

Première avenue, 25 4040 Herstal

04246 32 49 - (fax) 04247 06 07 www.ecobati.be - ecobati@ecobati.be