DOCU

Brel, Brassens, Ferré : une rencontre mythique

En 1969, un jeune journaliste de 24 ans parvient à réunir Brel, Brassens et Ferré autour de la même table. Cela donnera lieu à des échanges mémorables.

Le 20 décembre dernier décé dait le photographe français Jean-Pierre Leloir. Ce nom ne vous dit rien? Réputé pour ses portraits de stars de la chanson et du jazz, c'est lui qui a immortalisé la rencontre - devenue historique - entre Brel, Brassens et Ferré, le 6 janvier 1969. L'un des 200 clichés qu'il prit ce jour-là fit le tour du monde.

On y voit Brassens avec sa pipe, Brel et Ferré cigarettes à la main. C'est ce cliché qui est à l'origine de l'émission diffusée ce soir. Car il a intrigué la documentariste Sandrine Dumarais, au point de la pousser à rechercher, 40 ans plus tard, qui se trouvait derrière sa réalisation, dans quel contexte il avait été pris, ce qui avait été dit durant cette table ronde.

Mais la réalisatrice ne s'est pas contentée d'exhumer de vieilles bandes sonores - l'entretien avait été enregistré à l'époque pour la radio RTL -, elle a également retrouvé les principaux témoins, à savoir François-René Cristiani, l'auteur de l'interview, et Jean-Pierre Leloir. Elle a aussi eu l'idée de susciter la réaction de Juliette Gréco, immortelle interprète des trois grands artistes, ou encore de Jacques Higelin. Il est jubilatoire de voir la réaction de Juliette Gréco quand celle-ci réécoute les propos que les trois artistes tiennent, par exemple, sur les femmes.

La phrase de Brassens restera d'ailleurs célèbre : «Oh, la femme, c'est un être charmant quand elle s'en donne la peine, et pénible sans s'en donner la peine!»«C'est tout à fait révélateur, juge Juliette Gréco, 40 ans plus tard. Ils sont désopilants et menteurs.»

La Une, 22.25