Petits prix mais effet maxi Beaux livres

Le beau livre reste un cadeau type des fêtes. Mais son prix peut faire peur. Les «poches» l'ont bien compris!

À en croire les rayons des librairies, les fêtes de fin d'année restent le moment fort de la vente de «beaux livres». Des objets qui flattent tout autant les yeux que l'esprit (et parfois plus les premiers que le second). Pas un domaine n'est épargné. L'art bien sûr mais aussi, les biographies, la cuisine, la nature, les voyages etc. Une constante parmi ces ouvrages, la présentation soignée et un... prix souvent élevé. Sans aucun doute justifié par le luxe de l'édition et des photos mais qui peut être un frein à l'achat.

Depuis quelques années, les éditeurs ont bien compris que l'acheteur attendait autre chose. Un autre type de livre-objet, soigné, différent de ce que l'on peut acheter le reste de l'année et... pas trop cher! Est alors apparu ce que l'on pourrait appeler le «beau livre de poche» dont le prix, pour la plupart, ne dépasse pas la dizaine d'euros.

Ainsi, depuis plusieurs années, les éditions Points proposent leurs «Collectors». Ils sélectionnent dans leur collection quelques titres destinés à contenter tous les publics. Généralement on y retrouvera un polar, un roman, de l'humour, etc. Ces livres sont alors «habillés», certaines années accompagnés d'une préface inédite... Cette année chaque titre a reçu un habit particulier. Deux exemples parmi les quatre nouveautés parues : La Route de Cormac McCarthy propose une couverture grise scintillante, une tranche et des gardes noires quant à L'Âme du chasseur de Deon Meyer, il joue sur les sens avec une couverture toute souple semblable à de la fourrure rase d'antilope. Un réel plaisir à tenir en main.

Chez 10/18, on mise sur l'inédit et la présentation. Ainsi, une des auteurs phares de la maison d'édition, Anne Perry y propose La révélation de Noël . Un bel objet de la taille d'un poche mais cartonné et recouvert d'une jaquette. Même démarche dans les deux autres titres proposés par la maison, l'humoristique Dessine-moi un Parisien d'Olivier Magny et l'édition bilingue de La triste fin du petit enfant huître de Tim Burton.

«Nous n'avons pas d'édition spéciale poche cette année, nous explique-t-on chez Pocket, mais nous publions dans un format spécial, plus grand, un album illustré de J.R.R. Tolkien, Les lettres du père Noël, ce sont les lettres que l'auteur du Seigneur des anneaux a envoyées à ses enfants, pendant plusieurs années, au nom du père Noël.» Un «beau livre» qui, à nouveau, ne ruinera pas son acheteur puisqu'il est vendu environ 8 ¤.

Les «Folies» de Folio proposent 5 coffrets contenant un livre et un marque-page. Rien que des grands classiques dont Le Petit Prince de Saint-Exupéry. Compter entre 10 et 12 ¤. Même démarche, même gamme de prix pour les quatre coffrets de J'ai Lu, avec des auteurs contemporains à succès comme Anna Gavalda ou Claudie Gallay. Coffrets cadeaux toujours, au Livre de Poche avec La Trilogie berlinoise de Philip Kerr et Seul le silence de R.J. Ellory.

Mais la palme revient sans doute au même Livre de Poche qui propose neuf grands titres de la littérature mondiale (Maupassant, Austen, Zweig etc.) illustrés par Christian Lacroix. À offrir seul (compter aussi une dizaine d'euros) ou en coffret pour une soixantaine d'euros. Mais une petite recherche sur Amazone montre que certains titres sont déjà indisponibles...

Car, tous ces «beaux livres par chers» sont vendus en tirage limité, en nombre et dans le temps. À l'intérêt du prix s'ajoute l'instinct du collectionneur. Commercialement payant. Deux fois!

Nos dernières videos